103 NYK
104 IND
141 PHI
94 CLE
115 HOU
109 PHO
126 UTA
112 MEM

Bruno Caboclo viré de l’équipe du Brésil

BasketSessionPar BasketSession Publié

Le jeune ailier des Toronto Raptors paye là son attitude immature.

Il y a trois ans, quand Bruno Caboclo a été drafté à la surprise générale par les Toronto Raptors, l'expert Fran Fraschilla expliquait que le jeune homme ne serait pas prêt à jouer en NBA avant au moins quatre saisons. Il avait vu juste. Le Brésilien, comparé à Kevin Durant, n'a joué que 23 matches dans la grande ligue depuis 2013. Mais il était donc censé timidement gagner en maturité. Sélectionné avec son équipe nationale lors de la FIBA AmeriCup, il a d'ailleurs montré quelques belles choses. Caboclo a par exemple compilé 11 pts et 11 rbds contre la Colombie.

Le problème ? Il s'est peut-être senti poussé des ailes un peu trop vite. Mécontent de son temps de jeu, Bruno Caboclo a refusé de rentrer en jeu lors d'un match. Il se plaignait d'être sorti trop vite du parquet (après 9 minutes).

Du coup, il a été viré de la sélection et il s'est retrouvé contraint de présenter ses excuses...

" Eu Quero me desculpar com a Confederação Brasileira de Basquete pela minha conduta durante o jogo da noite passada. Respeito meus treinadores e colegas, e deixei que minhas emoções entrassem no caminho dos objetivos da nossa equipe. É uma honra representar o país que amo e humildemente aceito as consequências para as minhas ações. Estou crescendo como um profissional a cada dia e me esforçando para tornar os meus fãs, companheiros de equipe, país e família orgulhosos ". • • • • • • • "I want to apologize to the Brazilian Basketball Federation for my conduct during last night’s game. I respect my coaches/teammates and disappointed that my emotions got in the way of our team’s goals. It’s an honor to represent the country I love and will humbly accept the consequences for my actions. I am growing as a professional each day and striving to make my fans, teammates, country and family proud."

Une publication partagée par Bruno Caboclo (@brunofive) le