Bulls 96 : Michael Jordan était à deux secondes du record des Warriors

Les Bulls auraient pu finir la saison avec 73 victoires et 9 défaites si Michael Jordan avait tiré deux secondes plus tôt contre les Raptors.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Bulls 96 : Michael Jordan était à deux secondes du record des Warriors

C’était l’un des records que l’on pensait imbattable. 72 victoires sur une saison. 72 victoires et 10 défaites pour les Chicago Bulls, l’une des meilleures équipes de tous les temps. Si ce n’est la meilleure. Cette année-là, Michael Jordan, Scottie Pippen et compagnie étaient invincibles, ou presque. Avec leur quatrième titre à la clé.

Mais les Golden State Warriors ont fini par faire mieux. Vingt ans après. En 2016. Menés par Stephen Curry, Klay Thompson et leur bande, ils ont décroché 73 victoires. Pour 9 défaites donc. Record battu.

Sauf qu’à deux secondes près, ils n’auraient pas effacé les Bulls des tablettes. Il les aurait rejoints. Parce qu’à deux secondes près, les taureaux n’auraient pas perdu contre les Toronto Raptors le 24 mars 1996. Ce jour-là, l’équipe de Chicago s’est inclinée de justesse contre la franchise canadienne. 109 à 108 pour les jeunes Raptors.

Le game winner de Michael Jordan... après le buzzer

Alors pourquoi deux secondes près ? Parce que les Bulls ont eu la dernière possession du match. Mais le dernier tir, pour la gagne, ce n’est pas Michael Jordan qui l’a pris. C’est Steve Kerr. Derrière l’arc. Manqué. MJ a ensuite pris le rebond offensif pour dégainer de suite avec la planche. Bingo…. Trop tard cependant. Deux secondes trop tard. (Le dernier tir est à 9 min 41 sur la vidéo).

Avec ce game winner, les Bulls auraient donc fini avec le même bilan que les Warriors vingt ans après. Bon, bien sûr, c’est juste anecdotique. Déjà parce qu’il y a sans doute eu bien d’autres matches – de Golden State ou de Chicago – qui se sont joués à peu de choses. Sur une ou deux possessions. Mais ça reste cocasse.

Michael Jordan vs LeBron James : Le classement des 16 équipes affrontées en finales

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest