Nos cadeaux de Noël pour chaque franchise – Conf. Est

Nos cadeaux de Noël pour chaque franchise – Conf. Est

Joyeux Noël aux 15 équipes de la Conférence Est. On a essayé de contenter tout le monde avec ces petits cadeaux personnalisés.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

C'est Noël aussi pour les franchises NBA ! Comme chaque année, on a décidé d'offrir quelques cadeaux utiles et si possible agréables aux 30 équipes de la ligue. Première partie aujourd'hui avec quelques présents pour les 15 teams de la Conférence Est.

Atlanta Hawks

- Un CTRL + Z pour annuler l'échange Luka Doncic-Trae Young. On aime beaucoup le meneur des Hawks et il a un très bel avenir en NBA. C'est juste trop dur de se dire qu'à sa place il pourrait y avoir le talent générationnel que semble être Luka Doncic. La pilule sera forcément plus simple à avaler s'ils récupèrent un top joueur en 2020, mais il y aura forcément toujours un peu d'amertume. Et un énorme "Et si Doncic avait joué à Atlanta ?".

- Une épicerie bio pour John Collins.

Boston Celtics

- La preuve formelle que Brad Stevens et Pete Buttigieg, candidat à la primaire démocrate, ne sont pas la même personne. Une fois qu'on les aura réunis dans la même pièce, les Celtics pourront avancer sans se demander si leur coach ne risque pas de devoir déménager à Washington du jour au lendemain.

- Une nouvelle poupée vaudou à l'effigie de Kyrie Irving. Il n'y a déjà plus de place sur celle reçue l'été dernier pour planter d'autres aiguilles et vu le nombre de matches joués par Kyrie cette saison, c'est clairement de la bonne came.

- Une collection de prothèses pour Gordon Hayward. 

Brooklyn Nets

- Kevin Durant qui revient plus tôt que prévu pour aider les Nets à faire un run en playoffs et faire oublier que c'est plus compliqué de jouer au basket avec Kyrie Irving qu'avec Spencer Dinwiddie.

Charlotte Hornets

- Une wild card pour la Jeep Elite. Ça pourrait le faire après leur passage par Paris en janvier. On est méchants, mais les Hornets travaillent plutôt pas mal cette saison et dépassent un peu les attentes. Ça manque toujours d'excitation et de la présence d'un joueur qui transporte les foules et assure l'avenir d'une franchise.

Chicago Bulls

- Comme tous les ans. Un changement de direction et du sang neuf. Le tandem GarPax a fait son temps et même la reconstruction entreprise après le départ de Jimmy Butler n'est pas un succès. Ou en tout cas, ça met franchement du temps à se matérialiser en quelque chose de vraiment prometteur.

Cleveland Cavaliers

- L'assurance de choper un pick parmi les 5 premiers pour 2022, pour drafter Bronny James et recruter son père, free agent, dans la foulée. Pour ça, mieux vaut commencer à monter des trades dès maintenant...

Detroit Pistons

- Un octogone entre Markieff Morris et n'importe quel mec un peu chaud pour assouvir son envie de faire la bagarre. On organise ça à la Little Caesar's Arena et ça fera un bien meilleur chiffre au niveau de la billetterie que n'importe quel match emmerdant que doivent se coltiner les fans des Pistons depuis l'inauguration de leur nouvelle salle. Pourquoi pas un Markieff vs Joel Embiid ? Ou mieux, un Markieff vs Marcus ?

Indiana Pacers

- Victor Oladipo en pleine forme et en mode vengeur masqué (plutôt qu'en masked singer...) pour jouer les trouble-fêtes en playoffs.

Faut reconnaître que leurs chanteurs masqués sont un peu moins has been que dans la version française avec Smaïn, Sheila et compagnie...

Miami Heat

- CHRIS PAUL !!!!!!!!*
* : ce message a été rédigé par Chris Paul

Milwaukee Bucks

- Un post-it bien flashy pour rappeler à Eric Bledsoe que la saison ne s’arrête pas en avril.

- Sinon, Chris Paul. Mais genre pour six mois seulement avant qu’il ne force son transfert ailleurs histoire de ne pas plomber la masse salariale des Bucks...

New York Knicks

- N'importe quel homme ou femme d'affaires sri-lankais(e), vénézuélien(ne) ou berrichon(ne) capable de poser plus de 5 milliards sur la table pour convaincre l'infâme chanteur de country à la tête de la franchise de passer la main.

- Vincent Collet à la place de Mike Miller pour finir la saison, histoire qu'il y a un coach capable de tirer le meilleur de Frank Ntilikina.

- Ou alors le "vrai" Mike Miller, avec 10 ans de moins, pour apporter un peu d'adresse à 3 points.

Orlando Magic

- Que Markelle Fultz devienne le joueur qu’il était censé devenir à sa sortie de l’université en 2017. Franchement, c'est pas trop mal parti vu ce qu'il réussit par séquences cette saison...

Philadelphie Sixers

- Le vol de Playstation de Ben Simmons, pour qu'il passe moins de temps à geeker sur des jeux vidéo et un peu plus à essayer de ne pas disparaître complètement des 4e quart-temps des matches.

- Une dérogation pour avoir le droit d'installer un terrain de 50 mètres de large au Wells Fargo Center pour que Ben Simmons, Joel Embiid, Al Horford, Josh Richardson et Tobias Harris soient sûrs d'avoir de l'espace quand ils sont ensemble sur le terrain.

Toronto Raptors

- Que Masai Ujiri mette un stop aux Knicks, très intéressés par sa venue, et annonce qu'il prolonge à Toronto jusqu'en 2030 avec l'ambition de faire un trade l'an prochain pour faire une Kawhi avec Giannis.

Washington Wizards

- La fin de la malédiction dont est victime John Wall. Ou la fin du contrat de John Wall, même si c'est un peu plus salaud. Il doit encore toucher 171 millions de dollars jusqu'en 2023 s'il active son option...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest