Carmelo Anthony peut-il s’adapter à la « Triangle Offense » ?

Phil Jackson a deux priorités : prolonger Carmelo Anthony et instaurer la "triangle offense" aux New York Knicks. Mais ses deux projets sont-ils vraiment compatibles ?

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Carmelo Anthony peut-il s’adapter à la « Triangle Offense » ?
Phil Jackson est officiellement le nouveau président des opérations basket des New York Knicks. L’ancien coach légendaire a été présenté hier lors d’une conférence de presse organisée en grande pompe au Madison Square Garden. Si l’on attend désormais ses premières décisions pour relever les Knicks, on a pu déceler les grandes lignes de son mandat. Jackson débarque dans la grosse pomme avec ses idées, sa culture et sa philosophie de jeu. Même s’il s’en défend, il a sans doute comme projet d’installer – via le coach qu’il nommera à la tête du groupe – la fameuse « triangle offense », si chère au coach aux treize bagues NBA.
« C’est une attaque simple à mettre en place et très efficace. C’est juste une question de logique et de pratique. Ce n’est pas une obligation mais j’aime ce système. J’aime lorsque le basket se pratique de façon méthodique », expliquait Phil Jackson lors de la conférence de presse.
L’attaque en triangle n’est pas aussi simple que ce que le nouveau dirigeant des New York Knicks veut le faire croire. Elle nécessite une connaissance parfaite du système, de véritables qualités de lecture de jeu et une application rigoureuse des joueurs présents au sein de l’effectif. Les spécialistes spéculent déjà sur une arrivée de Steve Kerr, un ancien joueur de Jackson qui aspire à devenir coach en NBA, sur le banc de l’équipe. Kerr est un disciple de la « triangle offense » qu’il a déjà pratiquée en tant que joueur des Chicago Bulls. De plus, il est resté proche de son ancien entraîneur. Autre priorité du « Zen Master » : prolonger Carmelo Anthony. Le dirigeant ne l’a pas caché, il a la ferme intention de proposer un contrat sur cinq saisons à la vedette des Knicks. De son côté, « Melo » a concédé que l’arrivée de Jackson au sein de l’organigramme de la franchise « rend les Knicks plus attractifs ». Jusqu’ici, tout va pour le mieux.

Après Michael Jordan et Kobe Bryant, Carmelo Anthony ?

Les deux premières priorités de Phil Jackson sont-elles compatibles ? Le dirigeant veut bien sûr y croire. L’effectif actuel des Knicks ne semble pas taillé pour un système comme la « triangle offense » mais la franchise pourrait recruter des joueurs capables de s’adapter à ce système dès cet été (Pau Gasol ?).
« Le système repose sur les passes, la présence de trois joueurs au rebond offensif, deux autres repartent en défense après un tir… il faut développer un système avec du mouvement, la balle circule entre les joueurs et d’autres coupent afin de créer des opportunités pour leurs coéquipiers. Ce sont des choses importantes pour moi », explique Phil Jackson.
Cette saison, le jeu offensif des New York Knicks repose essentiellement sur l’isolation et les pick-and-roll. Même si les hommes de Mike Woodson ont retrouvé une certaine fluidité en attaque depuis quelques matches, le jeu de « Melo » et ses coéquipiers est assez stéréotypé. On est loin des principes de l’attaque en triangle prônée par Jackson. Aux Knicks, Carmelo Anthony a tendance à conserver longtemps la balle avant de défier son adversaire en un-contre-un. Le « Zen Master » est conscient que sa nouvelle star a des progrès à faire.
« Il peut encore passer à un niveau supérieur », assure Maître Phil.
Enthousiaste, Anthony s’est lui aussi dit prêt à apprendre au côté de son nouveau président. Phil Jackson a travaillé avec les meilleurs (Michael Jordan, Scottie Pippen, Shaquille O’Neal, Kobe Bryant) et il s’est toujours montré intéressé par le « mentoring ». Sans retrouver une place sur un banc, il est prêt à filer des tuyaux.
« Je donnerai des indications sur les nuances de l’attaque en triangle à quiconque en demandera », a-t-il déjà prévenu.

Carmelo Anthony peut-il se métamorphoser ?

Sur le papier, tous les acteurs principaux des New York Knicks semblent sur la même longueur d’onde à l’heure actuelle. Mais Carmelo Anthony a-t-il vraiment le profil pour évoluer au sein du système favori de Phil Jackson ?
« Je ne sais pas s’il peut vraiment s’ajuster à ce système car cela fait onze ans maintenant qu’il joue d’une certaine manière en NBA », explique un scout. « L’attaque en triangle repose sur la lecture du jeu des cinq joueurs. Si « Melo » s’adapte, il peut être très, très performant. Il sera très, très performant. C’est juste que je ne le vois pas s’ajuster après toutes ces années. »
Carmelo Anthony a-t-il le QI basket nécessaire pour s’adapter aux exigences de l’attaque en triangle ? Surtout, aura-t-il envie de jouer un peu plus sans le ballon ? A priori, le joueur de 29 ans est prêt à tout pour gagner enfin un titre NBA et comme le souligne Phil Jackson, il sait parfaitement s’adapter lorsqu’il joue pour Team USA.
« Il a montré qu’il était capable d’occuper un rôle totalement différent au sein d’une superbe équipe qui a gagné une médaille d’Or. Les joueurs de basket veulent couper, passer et jouer à différentes positions sur le parquet. Tout ira bien pour Carmelo », assure Phil Jackson.
Effectivement, Anthony s’est imposé comme un joueur « ultime » avec la sélection américaine. Entouré de superstars, il a toujours laissé son ego de côté et il évolue alors en « spot-up shooteur ». Un rôle dans lequel les qualités de shooteur de « Melo » font la différence. A chaque campagne internationale, il est l’un des meilleurs marqueurs de Team USA. Mais ses compétitions ne durent que 15 jours et Anthony n’est qu’une star parmi les stars. Phil Jackson est-il assez charismatique pour convaincre « Melo » de changer définitivement son jeu ? L’avenir à court termes des New York Knicks et celui de Carmelo Anthony dépendront pour beaucoup de la capacité de la star à s’adapter à la « Triangle Offense » de Jackson…
Afficher les commentaires (22)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest