120 TOR
117 SAS
109 ORL
110 CHI
126 IND
111 NOP
123 CHA
110 WAS
122 ATL
125 DET
104 NYK
115 MIN
106 MEM
112 LAC
104 DAL
114 DEN
148 OKC
147 UTA

Chad Ford fait le point sur les prospects

Benoît JametPar Benoît Jamet Publié

Chad Ford et Bills Simmons se sont réunis pour parler un peu des prospects les plus intéressants de la draft 2011.

La March Madness commençant réellement Jeudi, tous les analystes sont sur les dents, et particulièrement les journalistes devant évaluer les « prospects » pour la draft du 23 Juin.

Chad Ford, d'ESPN, s'est donc arrêté au BS report du Sports Guy, Bill Simmons, pour donner son avis sur quelques joueurs universitaires à surveiller durant le tournoi et sur leur futur éventuel en NBA.

Sullinger, le favori

L'analyse s'étant faite joueur après joueur, prenons les avis de Ford sur chaque joueur cité en commençant par celui qui a remporté le tournoi Big 10 avec sa team d'Ohio State, Jared Sullinger.

« Il est un peu hors-norme. J'ai entendu des comparaisons allant d'Elton Brand, ce qu'il n'est pas pour moi, à Paul Milsapp, qu'il pourrait être, ou encore Carlos Boozer. Si je devais choisir, je le comparerais au joueur des Bulls. Il joue sous le cercle, il est technique mais il n'est pas souvent blessé comme Boozer. »

L'analyste est ensuite parti en compliments sur l'envergure immense de Sullinger (2,18 m), sur son physique (119 kilos, sans paraître avoir de surcharge pondérale), sur sa capacité à faire face au panier et à rentrer ses shoots. Quand Simmons le compare a Big Baby Davis, Ford trouve Sullinger être un meilleur rebondeur que l'ancien de LSU et pense que le Buckeye aura une meilleure carrière NBA que le joueur des Celtics.

Sur l'équipe qui le choisira, sûrement #1 vu le déficit de talent dans la draft cette année, Ford pense que les Kings sont l'équipe la plus logique car cela leur permettrait de bouger Cousins en 5, sa position la plus naturelle, selon l'analyste qui verrait bien aussi les Pistons ou les Wizards choisir Sullinger.

Kyrie Irving, la petite perle

Un autre joueur que Ford verrait bien chez les Kings serait Kyrie Irving, l'équipe des frères Maloof ayant réalisé qu'Evans n'était pas un vrai PG:

« Pourquoi il passerait pro ? Parce qu'il pourrait être choisi #1, s'il revient et qu'il aide Duke à remporter un autre titre ! Il ne sera pas Derrick Rose, il n'est pas John Wall, ce ne sera pas un point-guard d'élite comme Paul, Rondo ou Williams. Il me rappelle vraiment Jay Williams (l'ancien des Bulls). Ca sera un bon PG titulaire mais pas un All-star. Je ne pense pas qu'une année de plus à Duke y changera quoi que ce soit. Il est ce qu'il est. »

Perry Jones, le point d’interrogation

L'autre prospect qui semble allécher tous les scouts est bien sûr Perry Jones, de Baylor. Bien que celui-ci soit doublement privé de March Madness (Il est suspendu et son équipe n'est de toute façon pas dans le tableau final), il reste celui qui potentiellement pourrait mettre tout le monde d'accord:

« Il est incroyablement athlétique et technique pour sa taille (2,08 m). Mais il pense être un 2 et n'éprouve aucun intérêt à aller batailler à l'intérieur. C'est plus un distributeur qu'un soliste de fins de matches. On peut comprendre pourquoi son physique fait rêver beaucoup de GM et ce qu'il pourrait devenir en NBA s'il arrive dans la bonne équipe, s'il tombe avec un coach qui le laisse jouer en 2-3, s'il s'améliore de façon régulière et travaille dur et s'il développe un instinct de tueur. Beaucoup de si pour un gars drafté si haut. »

Harrison Barnes, le renouveau

Ensuite vient celui qui était vu comme un phénomène à sa sortie du lycée (certains allant même jusqu'à le comparer à Kobe), l'ailier d'UNC, Harrison Barnes, et qui semble avoir retrouvé de la confiance dans la 2ème partie de la saison:

« Ses qualités athlétiques sont bonnes mais pas extraordinaires. Il ressemble à Marvin Williams mais avec un meilleur shoot et surtout une grosse qualité : celle de vouloir la balle en fin de match pour tuer le match, ce qu'il a fait nombre de fois avec UNC cette saison. Il sera en haut de la draft. »

Terrence Jones, chouchou de Simmons

L'analyste d'ESPN a ensuite enchainé sur le joueur favori du Sports Guy cette saison, Terrence Jones, le joueur de Kentucky, qu'il considérait comme le favori pour être #1 de la prochaine draft après l'avoir vu au Maui Invitational.

« Il y a quelques doutes quand on voit son langage corporel et le fait qu'il ne joue pas à fond tout le temps, ce qui rend Calipari fou. Mais pour la NBA, il a tout: il est long et athlétique et il a ce jeu intérieur/extérieur. Il a déjà la distance NBA à 3 pts. S'il reste sur le bon chemin, il pourrait finir par être le meilleur joueur de cette draft. »

Jimmy Fredette, la surprise

Enfin, ils sont arrivés au joueur dont on aura peut-être le plus parlé cette saison, Jimmy Fredette de BYU.

« Il peut rentrer des shoots de n'importe où, c'est un dur au mal, c'est un compétiteur et c'est un meilleur meneur que les gens ne pensent. Beaucoup de gens cherchent une comparaison et la meilleure est celle avec Stephen Curry. On a les mêmes doutes sur lui que ceux que l'on avait sur Curry, au niveau de la défense par exemple. »

A propos des équipes pouvant le drafter, Ford pense évidemment que les Jazz seraient les mieux placés tant Fredette ressemble à ce que leur équipe attend (une star mormone en point-guard) et être le back-up de Devin Harris lui permettrait de ne pas avoir trop de pression. Les Suns et les Bobcats ne seraient pas à exclure de la course au Fredette, bien que l'équipe de Charlotte soit plus intéressée par un autre joueur ayant le vent en poupe, Kemba Walker.

Kemba Walker, le New-Yorkais pur jus

Le joueur de UConn a, pour Ford, plus progressé que n'importe quel autre joueur universitaire cette année.

« Je ne pense pas qu'il soit un super PG mais on ne peut pas mettre en doute le cœur de ce joueur, son aptitude à se surpasser et son absence de peur. »

Pour terminer le podcast, les deux compères d'ESPN ont cherché à faire ressortir quelques joueurs qui pourraient être intéressants à suivre lors du Tournoi:

Isiah Thomas Jr, Washington:

« Il va lui falloir être l'exception plutôt que la règle pour réussir en NBA. Comme Nate Robinson avant lui, c'est le rapport manque de taille contre énergie et capacités athlétiques qui décidera. »

Kenneth Faried, Morehead State:

« Il me rappelle Dennis Rodman. Ses chiffres sont dus à son sens du rebond, en plus des ses capacités athlétiques. Il aura une longue carrière en NBA. »

Thomas Robinson, Kansas:

« Il a un corps de joueur NBA, il joue à fond et il prend des rebonds. Il est 6ème homme à Kansas mais ce serait un starter dans n'importe quelle autre équipe. Ce sera le premier Jayhawk à être drafté cette année. »

John Henson, UNC:

« Il me rappelle Kirilenko pour sa défense vraiment énervante et son attaque sortant un peu de nulle part. C'est un superbe athlète et je pense qu'il sera choisi dans la loterie. »

Derrick Williams, Arizona:

« Un super joueur universitaire qui prend rarement un mauvais shoot. Mais sa taille va le contraindre à passer en 3 en NBA. Malgré cela, toutes les équipes l'ont dans leur Top-5. »

 

Nolan Smith, Duke:

« On sait qui c'est, c'est un combo-guard, pas un meneur. Il a sa place en NBA mais les équipes ne sont pas folles de lui. Je suis plus intrigué par Mason Plumlee à Duke. »