Déjà des tensions entre les joueurs des Bulls et leur nouveau coach

Déjà des tensions entre les joueurs des Bulls et leur nouveau coach

Les joueurs des Chicago Bulls, mécontents des méthodes de Jim Boylen, n'ont pas voulu s'entraîner hier et ils ont tenu un long meeting avec les coaches.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Jim Boylen tient absolument à se démarquer de Fred Hoiberg, coach fraîchement licencié par les Chicago Bulls et dont il a pris la place sur le banc. L’ancien assistant se veut plus sévère que son prédécesseur, à qui il a justement été reproché de manquer de fermeté. Toujours est-il qu’il était adoré par ses jeunes joueurs. Boylen est lui déjà opposé à la résistance de ses ouailles après seulement… cinq jours ! Il a disputé trois matches avant de connaître une première confrontation avec son groupe.

En effet, les joueurs des taureaux ont préféré tenir un long meeting entre eux plutôt que de s’entraîner hier. Il faut dire que le staff leur avait prévu une nouvelle séance de deux heures – ce qui est extrêmement rare en NBA – juste après un back-to-back et avant une nouvelle rencontre ! Boylen veut se la jouer « coach Carter » à la Tom Thibodeau. Parce qu’il a été embauché avec justement ce message : ramener de l’intensité à Chicago. En cinq jours, il a déjà tenu deux entraînements de deux heures sans compter celui que les joueurs ont préféré esquivé. Selon le rookie Wendell Carter Jr, ces derniers ont tenu à parler au coach « comme des hommes » pour lui faire savoir ce qu’ils en pensaient.

Le plus chaotique dans tout ça ? Boylen assure être à l’origine du meeting alors que les joueurs insistent que l’initiative est d’abord la leur. Le coach veut évidemment garder la face. Ce n’est pas rassurant pour les Chicago Bulls. Alors s’il n’y a pas de conclusion hâtive à tirer sur le coach et ses méthodes, notons que, comme nous l’avions déjà indiqué, ce n’est pas juste le renvoi de Fred Hoiberg qui va tout changer dans la ‘Windy City’. Le mal-être est plus profond. Et il commence au-dessus, au niveau des dirigeants (qui, au passage, ont l’intention de garder Boylen sur le banc au-delà de cette saison). Les vrais responsables, ce sont eux.

Via ESPN

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest