Les Chicago Bulls encensent le Miami Heat avant le choc au sommet

Pas de trashtalk, pas de polémiques, les joueurs des Chicago Bulls font dans le politiquement correct lorsqu'il s'agit d'évoquer le Miami Heat.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Chicago Bulls encensent le Miami Heat avant le choc au sommet
[caption id="attachment_76780" align="alignleft" width="300"] Grosse bataille en perspective, ce soir, entre le Heat et les Bulls.[/caption] Les rivalités entre les équipes se font de plus en plus rares en NBA. Les meilleurs joueurs sont amis, jouent dans les mêmes franchises ou s’entraînent ensemble, etc.  Ils demeurent tout de même quelques groupes de guerriers des temps modernes, des joueurs durs au mal, prêts à augmenter très sensiblement l’intensité physique d’une rencontre. Les Chicago Bulls ou les Indiana Pacers, par exemple, rejoignent cette catégorie des équipes capables de partir au combat sur un parquet. A l’approche du choc de ce soir, entre le Miami Heat, fort de sa série de 27 victoires consécutives, et les Chicago Bulls, meurtris par l’absence de leur vedette Derrick Rose et de leur guerrier numéro un, Joakim Noah, on pouvait imaginer les joueurs de Tom Thibodeau le couteau entre les dents, prêts à saborder la série historique des champions en titre, et on attendrait même un petit peu de trashtalk quand on connaît la rivalité entre les deux franchises et les quelques amabilités qu'ont pu s'échanger certains par le passé. Et bien non, fausse route. Les troupes de Luol Deng sont sûrement ultra-motivés à l’idée de faire tomber le Heat, mais lorsqu’il s’agit de répondre aux sollicitations des médias, comme ce fut le cas pour ESPN, les joueurs des Chicago Bulls préfèrent se plier aux rouages habituels et mettre en avant le niveau de jeu – il est vrai impressionnant – de LeBron James et ses camarades :
« C’est une série impressionnante, » s’exclame Kirk Hinrich. « Ils jouent à un très haut niveau, ce qui n’est pas facile dans cette ligue. »
Même refrain chez Nazr Mohammed et plus ou moins l’ensemble de l’effectif des Chicago Bulls. Pour Thibodeau, ce sont avant tout « les médias qui se concentrent sur la série du Heat ». Les taureaux prétendent aborder la rencontre comme ils abordent toutes les autres : avec l’envie de gagner. Il est pourtant tenté de penser que les joueurs de l’Illinois se verraient bien bloquer l’équipe qui les a privés de finale NBA, il y a deux ans (défaite 4-1 en finale de Conférence Est). Les Chicago Bulls ont donc préféré éviter tout trashtalking - comme avait pu le faire Jason Terry quelques heures avant de se retrouver au sol après avoir subi de LeBron James l'un des plus gros posters de l'année - ou même annonce de victoire trop démesurée avant de se frotter aux caïds de South Beach. Et s’il y a bien un joueur qui fait peur en ce moment en NBA, c’est LeBron James. Hué par le public de Chicago, le King est la cible des… louanges de l’ensemble du groupe des Bulls :
« Il a été critiqué injustement au début de sa carrière, il est unique, » s’enthousiasme Tom Thibodeau. « Si vous mettez deux défenseurs sur lui, il fera le bon geste, il trouvera le joueur libre. Et si ses coéquipiers mettent dedans, tout le monde verra à quel point il n’est pas égoïste. Alors que si son coéquipier rate, on dira qu’il n’a pas osé prendre le tir ! Il devient meilleur années après années. »   « C’est l’un des meilleurs joueurs de cette ligue, si ce n’est le meilleur. 2,03 mètre, fort, athlétique, il peut scorer, faire la passe… Si vous dressez le joueur parfait pour un coach, ce serait lui. Mais nous avons aussi de supers joueurs et c’est un jeu d’équipe. »
Pas sûr qu’une fois sur le parquet, les Chicago Bulls ne fassent de cadeaux à LeBron James et le reste du Miami Heat…
Afficher les commentaires (29)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest