Les Clippers en manque de Chris Paul ?

Sans Chris Paul, les Clippers ont bien du mal à dominer. Un être vous manque et tout est dépeuplé.

Syra SyllaPar Syra Sylla | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Clippers en manque de Chris Paul ?
No Chris Paul, no problem ? Pas tout à fait ! Hier soir au TD Garden les Clippers ont limité la casse avec une courte défaite de quelques points seulement. Ces derniers temps, l’équipe californienne, autrefois désignée comme la meilleure équipe de la ligue, a du mal à garder le contrôle de ses rencontres et l’absence du meneur a son rôle à jouer dans la baisse de régime de LA. Chris Paul a très souvent été l’homme de la situation pour les Clippers. Meneur gestionnaire dans un premier temps lors des matchs de LA, c’est lui qui prenait la rencontre en main quand les choses se compliquaient. Décrit comme le mister clutch, CP3 est également celui qui met les choses en place, donne le tempo et recadre son équipe en cas de besoin. Sans lui, c’est Eric Bledsoe qui a hérité du poste et, aussi talentueux soit-il, le jeune meneur n’a pas le même impact sur le collectif que son aîné. En l’absence de Paul, les Clippers n’ont remporté que deux de leurs cinq rencontres jouées. L’équipe de Vinny Del Negro faisait la différence en début de saison grâce à sa profondeur du banc et la complémentarité des joueurs. Aujourd’hui, le poste 1 se retrouve à l’abandon et l’équipe a du mal à trouver un équilibre.
« Ca sera comme ça tant que Chris sera out. Ca change toute notre dynamique. Jamal rentre un peu plus tôt et il joue un rôle différent parce qu’il n’est pas sur le terrain en même temps qu’Eric Bledsoe », concédait Blake Griffin dans le LA Times.
Bledsoe titulaire, c’est Jamal Crawford qui fait office de meneur remplaçant. L’arrière scoreur doit assumer un poste qui n’est pas vraiment le sien. Hier face aux Celtics privés de Rajon Rondo, Crawford a perdu 6 des 20 balles perdues de son équipe. Mais les Clippers refusent de se servir de l'absence d'un seul joueur pour justifier leur coup de moins bien.
« Nous n’avons pas d’excuses. Je veux dire, il leur manquait Rondo. On n’a pas le temps pour les excuses », a déclaré Matt Barnes après la défaite hier.   « J’ai confiance en mes joueurs. Nous venons juste d’apprendre, en tant que nouvelle équipe, à être plus efficace et à être capable de finir les matches serrés dans le dernier quart-temps », a précisé Del Negro, coach de LA.  
Il n’empêche que sans Chris Paul, les Clippers n’ont plus le même poids. Et une absence prolongée du meneur pourrait mettre en péril leur objectif, à savoir le titre NBA. Le retour de CP3, sur la touche suite à une contusion à la rotule, n’a toujours pas été programmé.
Afficher les commentaires (6)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest