Chris Paul : « Doc Rivers m’a dit que je n’avais encore rien fait dans cette ligue »

Doc Rivers s'est déjà mis au boulot pour changer la mentalité de ses joueurs. Première étape : motiver Chris Paul comme jamais.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Chris Paul : « Doc Rivers m’a dit que je n’avais encore rien fait dans cette ligue »
L’arrivée de Doc Rivers à Los Angeles a propulsé les Clippers au rang de favoris pour le titre. Même les bookmakers ont sensiblement modifié la cote de la franchise de L.A. après le transfert du coach bostonien sur le banc du Staples Center. Si de nombreux fans voient encore les Clippers comme une franchise de losers, les observateurs s’accordent sur le fait que les coéquipiers de Chris Paul pourraient franchir un cap cette saison. Si, sur le terrain, la patte Doc Rivers ne se fera peut-être pas spécialement sentir tout de suite, son impact psychologique sur le groupe est indéniable. Depuis son arrivée, Blake Griffin et DeAndre Jordan répètent à qui veut l’entendre qu’ils aimeraient s’imposer durablement dans la ligue, décrocher des titres et même remporter le trophée de meilleur défenseur de la saison pour D.J. Le Doc n’a pas seulement eu un effet sur ses deux jeunes intérieurs, il a tenu à s’occuper personnellement de son meilleur joueur, Chris Paul.
« En tant qu’athlète professionnel, vous avez toujours envie que quelqu’un vous pousse et vous motive », explique Chris Paul à Yahoo ! Sports. « Lors du premier rendez-vous que j’ai eu avec Doc Rivers, il m’a dit que je n’avais encore rien fait dans cette ligue. Et il avait raison. »
Doc Rivers n’est pas le genre à garder sa langue dans sa poche. On sent que le coach aime piquer – ou non, selon le caractère du joueur – ses stars afin de les motiver au maximum.
« J’ai coaché plein de superstars. J’ai même coaché Patrick Ewing (à Orlando, à la fin de la carrière de ce dernier – NDLR). Toutes sont différentes mais ils sont tous de supers joueurs. Je ne pense pas qu’elles doivent être toutes traitées de la même manière. »
Le coach s’adapte afin de tirer le meilleur profit de son joueur. Telle est la philosophie de Doc Rivers. Les Clippers sont déjà séduits :
« Il y a une chose que j’ai déjà apprise avec Doc Rivers », raconte Chris Paul. « Il s’attend à ce que l’on fasse certaines choses. Il ne va pas nous traiter comme des enfants mais comme des hommes. »
CP3, Doc et les dirigeants ont tous le même objectif : le titre. Le coach se sent capable de porter la franchise jusqu’au sommet.
« Il n’y a que quelques équipes qui peuvent viser un tel objectif et je pense que nous sommes dans cette catégorie
Un titre, c’est peut-être la seule chose qui manque à Chris Paul sur son CV…
Afficher les commentaires (14)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest