Chris Paul – Doc Rivers, le duo gagnant des Clippers ?

Chris Paul et Doc Rivers soulignent à quel point leur relation sera l'une des clés des futurs succès des Clippers.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Chris Paul – Doc Rivers, le duo gagnant des Clippers ?
L'arrivée de Doc Rivers l'été dernier a apporté un nouveau souffle à des Clippers à qui il manquait jusqu'à cette année un véritable meneur d'homme. Débarqué de Boston avec sa science du jeu, son franc- parler mais surtout sa culture de la gagne, l'ancien coach des Celtics incarne aux côté de Chris Paul le renouveau d'une franchise au sein de laquelle il fait déjà l'unanimité. Le meneur All-Star est d'ailleurs ravi de pouvoir évoluer sous la houlette d'un tel tacticien avec qui il partage la même envie d'emmener les Clippers vers les sommets. Et après quelques semaines d'adaptation, les deux hommes sont désormais sur la même longueur d'onde et prêts à atteindre leur objectif commun
« Il est évident que nous commençons à mieux nous connaître et que notre communication est meilleure », a confié Chris Paul au L.A. Times. « Nous sommes deux meneurs qui parlent tout le temps. Parfois on se prend la tête. Mais ce que j’aime chez Doc, c’est qu’il est aussi impliqué que moi. Il veut gagner à tout prix et c’est la même chose pour moi. »
Un sentiment partagé par Doc Rivers qui, en tant qu'ancien meneur de jeu, ne peut que se réjouir d'avoir dans ses rangs l'un des meilleurs point guard du monde à qui il accorde désormais une confiance totale.
« Je n’ai pas besoin de me lever pour demander un système parce qu’il sait quel système je vais appeler », explique Doc Rivers. « Il a déjà mis en place le système alors qu’il reste 22 ou 23 secondes dans la possession. Il n’a pas besoin d’attendre de voir ce que je veux et qu’il reste 16 secondes à jouer. Cela fait une grande différence. »
Malgré une vilaine blessure à l'épaule qui l'a écarté des terrains pendant un bon mois, Chris Paul a depuis son retour repris ses bonnes habitudes. Il est à ce jour le meilleur passeur de la ligue avec une moyenne de 11,2 passes par match. Et si les Clippers ont montré qu'ils pouvaient se passer de leur meneur avec un bilan de 13 victoires et 6 défaites en son absence, ce n'est qu'avec un CP3 au meilleur de sa forme qu'ils pourront prétendre à bousculer la hiérarchie en playoffs. Et l'on peut évidemment compter sur Doc Rivers pour tirer le meilleur de son maître à jouer afin que ce dernier soit enfin en mesure de décrocher sa première bague NBA.  
Afficher les commentaires (9)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest