Les Cavaliers veulent prendre une nouvelle direction

Dan Gilbert a licencié son GM, Chris Grant, hier. Il espère désormais que ses Cleveland Cavaliers retrouveront le chemin du succès.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Cavaliers veulent prendre une nouvelle direction
[caption id="attachment_72778" align="alignleft" width="300"] Dan Gilbert après la loterie remportée en 2011.[/caption] Il y a quelques jours, Chris Grant est sorti de son silence pour critiquer publiquement l’attitude des joueurs dans la presse. Au cours de la même interview, le dirigeant des Cleveland Cavaliers promettait un remaniement imminent. Peut-être avait-il déjà senti le vent tourner. Hier soir, Dan Gilbert a été à l’origine du premier changement au sein de la franchise. Le propriétaire et ses conseillers ont tout simplement licencié Chris Grant.
« C’est un changement lié à la direction prise par la franchise », explique Dan Gilbert au Plain Dealer. « Les fans méritent plus. Nous avons le sentiment que le moment était venu [de licencier Chris Grant]. Le manager a eu beaucoup de temps. Nous avons besoin d’un changement de culture et d’environnement. »
Arrivé à la tête des Cleveland Cavaliers en 2010, Chris Grant a eu la lourde tâche de remonter la franchise meurtrie par le départ de LeBron James. Le manager a d’abord sélectionné Kyrie Irving en première position lors de la draft 2011. Logique. Avec le quatrième choix, les Cavaliers ont misé sur Tristan Thompson la même année. Un choix plus surprenant. En effet, Thompson n’a pour l’instant pas l’étoffe pour s’imposer comme un futur All-Star mais il continue de progresser saison après saison. De plus, il s’entend très bien avec Irving. Or l’alchimie est le principal problème à Cleveland et la bonne entente entre deux joueurs est un luxe. L’année suivante, Grant a misé sur Dion Waiters… l’idée n’était pas forcément mauvaise – former un backcourt solide avec Irving – mais les deux hommes ne sont absolument pas sur la même longueur d’ondes. Enfin, en juin dernier, les Cavaliers ont drafté Anthony Bennett, considéré par certains comme le plus mauvais premier choix de draft de l’histoire. Cette conclusion est un peu hâtive. Le Canadien a du potentiel et il commence à prendre ses marques. Entre temps, le recrutement d’Andrew Bynum a été un fiasco total et l’arrivée de Luol Deng n’a rien changé aux résultats de la franchise, embourbée à la douzième place de la Conférence Est avec 16 victoires et 33 défaites. Chris Grant n’est pas exempt de tout reproche. Mais Dan Gilbert est un homme malin. Le propriétaire a mis la pression sur son staff dès le début de la saison en promettant les playoffs aux fans des Cavaliers alors que l’équipe est encore très jeune. En se séparant de son manager avant même de la fin de la saison, Gilbert pointe du doigt le responsable du naufrage tout en se dédouanant. Il garde même espoir de jouer les playoffs.
« Ce coaching staff et cette équipe peuvent avoir du succès. Il n’y aucune raison que ce ne soit pas le cas. Je crois en eux. Nous avons des problèmes d’alchimie. Mais je suis persuadé que l’on peut retourner la situation. On se concentre désormais sur la cohésion et le futur de cette équipe. Tout est encore possible cette saison. »
A priori, Mike Brown ne devrait pas être inquiété pour le moment. Mais rien ne garantit qu’il soit conservé par le prochain GM des Cleveland Cavaliers. A noter que Kenny Smith, le consultant TNT, est pressenti pour reprendre le poste la saison prochaine. La concurrence sera rude. Selon CBS Sports, Jeff Weltman, fils d'un ancien GM des Cavs, Chris Wallace, ancien dirigeant des Grizzlies, Glen Grunwald, licencié par les Knicks en début de saison, Donnie Walsh, passé par les Pacers, mais aussi Gary Sacks et... Phil Jackson pourrait postuler au poste de dirigeant dans l'Ohio. En attendant, David Griffin assure l'intérim.
Afficher les commentaires (10)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest