Clint Capela pas inquiet du réveil de Stephen Curry

N.SPar N.SPublié

Malgré le réveil de Stephen Curry dans le Game 3, Clint Capela n'était pas plus inquiet que ça pour la suite de la série.

Il fallait s'y attendre. Après deux matches où il avait laissé son shoot aux vestiaires, Stephen Curry est redevenu lui-même dans ce Game 3. Peu adroit en première mi-temps, il s'est rapproché du cercle pour trouver la confiance. C'est en troisième quart-temps que le festival a eu lieu. 18 pions à 7/7 aux tirs pour au final atteindre les 35 unités dans cette déculottée. Surtout, ce sont les 5 paniers derrière l'arc qu'il faudra retenir, lui qui n'en avait inscrit que deux lors des Game 1 et 2. Un réveil qui pourrait condamner les Rockets dès cette nuit avec la quatrième manche.

Amené à défendre de nombreuses fois sur le double MVP à cause des switchs incessants, Clint Capela est l'un des seuls, grâce à son envergure, à pouvoir l'empêcher de déclencher son tir. Il n'était d'ailleurs pas du tout inquiet par rapport aux prochaines performances de Stephen Curry.

"Je ne pense pas qu'il y avait une différence. Pendant les trois matches, il a continué de jouer. Hier, il a eu des shoots ouverts et il les a pris. Mais dans les deux premiers, Il n'avait pas les tirs ouverts. Là, il les a mis. Si je suis proche de lui quand il tire, il ne les mets pas. Quand il y a une petite brèche, c'est là qu'il marque ses tirs à trois points. Je ne suis pas inquiet."

Le problème pour Houston, c'est que Curry reste un joueur dangereux près du cercle, et ses pénétrations, notamment face à Clint Capela, lui permettent de prendre son rythme et surtout de garder cette menace sur la défense, même en ne mettant pas dedans de loin. À Mike D'Antoni de trouver la parade, et d'éviter un nouveau revers qui serait un tournant dans cette finale de conférence.