Comment Danny Green va-t-il se sortir de cette mauvaise passe ?

BasketSessionPar BasketSession Publié

Si les Toronto Raptors se sont qualifiés pour les finales NBA, ce n'est pas nécessairement grâce à Danny Green, dont le tir est complètement dévissé depuis un moment.

Les Toronto Raptors vont avoir besoin de tout leurs joueurs pour créer l'exploit contre les Golden State Warriors lors des finales NBA qui débuteront dans la nuit de jeudi à vendredi. Même de Danny Green. Membre important de la rotation, l'arrière apporte dans plusieurs aspects du jeu. Il est l'un des meilleurs défenseurs du groupe et il est aussi l'un de ses plus fins snipers. En théorie. En effet, il convertissait 45% de ses tentatives derrière l'arc en saison régulière. Mais le vétéran a perdu pied lors des finales de Conférence contre les Milwaukee Bucks. Seulement 4 sur 23 (15%) de loin au tour précédent. Alors comment compte-t-il se sortir de cette mauvaise passe ?

"Je vais juste continuer à tirer. Il ne faut pas y penser. Mais c'est dur de ne pas y penser puisque le monde entier vous dit de ne pas y penser et de continuer à tirer. Je dois m'isoler de ce qui se dit dans les médias et ne pas faire attention à ceux qui me disent de ne pas y penser", confie l'ancien joueur des San Antonio Spurs. "J'ai eu de bons tirs. Je n'étais juste pas en rythme."

Danny Green devrait envisager la même solution que son coéquipier Fred VanVleet : faire un enfant. Le meneur remplaçant des Raptors était absolument catastrophique aux tirs depuis le début des playoffs. Puis son fils est né et il a rentré 14 de ses 17 tentatives à trois-points lors des trois dernières victoires de Toronto.