CQFR : Luka orgasmique, PG et Harden en patrons

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 9 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Kings @ Clippers : 108-122

Cavs @ Bulls : 104-101

Bucks @ Thunder : 112-118

Raptors @ Mavs : 123-120

Magic @ Rockets : 98-103

Jazz @ Wolves : 125-111

Wizards @ Spurs : 119-132

Heat @ Knicks : 106-97

Suns @ Lakers : 102-116

---

- On en veut presque à Kawhi Leonard d'avoir été trop bon cette nuit. La star des Raptors (33 points) a empêché Luka Doncic de fêter une victoire en même temps que sa plus belle performance statistique en NBA à ce jour. Son match lui permet même de rentrer dans les annales, sans doute pas pour la dernière fois de la saison et de sa carrière... Le Slovène est devenu le premier joueur non-majeur (-21 ans aux Etats-Unis) de l'histoire à signer deux triple-doubles dans la même saison : 35 points, 12 rebonds et 10 passes à 14/24. Le niveau de Doncic dans une partie face à un adversaire de ce niveau confirme que ses prétentions pour une place au All-Star Game ne sont pas insensées, loin de là. Avec un meilleur bilan collectif pour les Mavs, c'était sans doute même dans la poche. On prie vraiment pour que Dallas fasse du bon boulot durant l'été pour renforcer l'effectif autour de Luka. Histoire de ne pas gâcher des moments comme celui-là (voir ci-dessous).

- Qu'est-ce qu'une soirée typique pour OKC cette saison ? Paul George en feu et inarrêtable (36 pts et 13 rbds) pour compenser la maladresse de Russell Westbrook (5/20), qui arrive quand même à finir en triple-double (13-13-11). La réception de Milwaukee a donné lieu au schéma presque traditionnel cette nuit. "PG13" a fêté sa titularisation au All-Star Game avec une masterclass dans le money time (7 points à partir de 1:15 de la fin). Le premier de ces paniers décisif ? Un tomar sur Giannis Antetokounmpo, rien que ça.

- Le retour de Chris Paul n'a pas du tout empêché James Harden de poursuivre sa série de dément au scoring (40 points, 11 rebonds à 14/27) et, plus important, n'a pas gêné les Rockets pour l'emporter face à Orlando. En 25 minutes, "CP3" a posé 12 points, 6 passes, 5 rebonds et 3 interceptions.

- Le Jazz est définitivement lancé. La 9e victoire d'Utah en 10 matches est survenue sur le parquet des Wolves en dépit de quelques paramètres inhabituels. Rudy Gobert n'a pris que 4 rebonds pour accompagner ses 17 points et Donovan Mitchell, bouillant ces derniers temps a démarré ce match très difficilement (2/12 en première mi-temps) avant de se fâcher (29 points). Signé de la bonne ambiance dans le groupe de Quin Snyder : Ricky Rubio a "offert" le lancer franc après faute technique qui lui est généralement réservé à Mitchell pour lui faire reprendre confiance au scoring. Derrière, "Spida" a déroulé.

- Gregg Popovich, alias le seul coach capable de prendre un temps mort après 16 secondes de jeu dans un match. Pop n'a pas du tout aimé la facilité avec laquelle ses Spurs ont laissé les Wizards scorer d'emblée et a sorti le sèche-cheveux façon Ferguson pour sortir tout le monde de la sieste. Bon choix, puisque derrière San Antonio emmené par LaMarcus Aldridge (30 pts) a imposé sa loi et dominé Washington.

- Les Lakers ont bien négocié leur probable dernière match sans LeBron James cette saison. La venue de Phoenix au Staples Center s'est pourtant faite sans Kyle Kuzma, touché à la hanche, ni Tyson Chandler, laissé au repos. Le traquenard était en place, mais Luke Walton a trouvé la formule pour passer outre. Les deux leaders improbables du jour : Ivica Zubac et Kentavious Caldwell-Pope, qui ont tous les deux inscrit 24 points. Mention spéciale à "Zu" comme le surnomme LeBron, qui a en plus capté 16 rebonds pour sa deuxième grosse performance de la saison. Le Croate marque des points pour l'avenir.

- Le meilleur moment de la nuit pour les Knicks lors de la nouvelle déroute à la maison face à Miami : l'ovation réservée à Carmelo Anthony, présent en tribunes. Un peu de respect et d'amour ne fera pas de mal à "Melo" dans cette période d'inactivité.

- Petit match de cancres au United Center et... victoire des Cavs. Un petit événement que Lauri Markkanen a tenté d'empêcher avec ses 21 points et 15 rebonds. En vain. Le Finlandais est tout de même devenu le premier joueur de l’histoire des Bulls à mettre au moins 3 paniers à 3 points sur 7 matches consécutifs.

- En prime time, les Clippers ont signé une troisième victoire de suite contre les Kings et parfaitement préparé le derby de Los Angeles vendredi. Tout arrive, puisque Patrick Beverley n'est pas passé loin du triple-double (16 points, 10 rebonds et 8 passes) et a freiné à sa manière le tandem Fox-Hield.

- Dans ce match, Lou Williams a été privé du panier le plus fou de la saison.

---

Le classement