- LAL
- NYK
- DET
- BKN
- SAS
- IND

CQFR : Steph gonna Steph, DeRozan et Beal enquillent

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 12 rencontres de la nuit en NBA.

- Au lendemain des "révélations" de Kyrie Irving autour de son départ de Cleveland, on attendait un bon gros clash des familles sur le terrain entre LeBron James et son ex-coéquipier et une partie dantesque. Raté, Boston l'a emporté au terme d'une partie un peu terne et Terry Rozier (20 points en 20 minutes) a éclipsé tout le monde. La NBA peut être déceptive parfois.

- L'explication de Brad Stevens sur sa méthode pour avoir "limité" LeBron James à 19 points ? "Il n'y a pas de méthode. On ne peut pas défendre sur lui, alors on lui envoie autant de corps que possible pour le gêner". Même les meilleurs coaches sont parfois obligés de recourir à des tactiques un peu primaires.

- Stephen Curry a bien profité de sa période d'absence pour recharger les batteries et repasser en mode "Steph gonna Steph". En plus de ses 32 points et 8 passes, le double MVP a inscrit le panier de la gagne à 3 points et à 3 secondes de la fin contre Dallas.

- Mention spéciale pour l'écran de Draymond Green, "l'homme au nom le plus noir qui soit" selon Dave Chapelle, qui a permis à Curry de bénéficier d'une position complètement cheatée quand on connaît ses aptitudes.

- Être élu joueur de la semaine précédente a plutôt fait du bien à la confiance de Bradley Beal. L'arrière des Wizards a été extrêmement efficace lors de la victoire contre les Knicks avec 27 points à 11/14. Encore deux ou trois semaines comme ça et le All-Star Game n'aura jamais été aussi près pour lui.

- Encore une fois, les stats de Frank Ntilikina ne rendront pas justice à sa belle prestation en défense. Lorsque le Français a défendu sur John Wall, le meneur des Wizards a marqué... 0 points. Florilège de ce petit match-up.

- Kristaps Porzingis a du mal à tenir la distance en ce moment. Ses deuxièmes parties de matches, particulièrement les derniers quart-temps, le montrent usé physiquement et maladroit. Ça n'a pas loupé à nouveau contre Washington, où le Letton n'a marqué que deux points en 2e mi-temps. Porzingis apprend les ficelles du métier de franchise player et comprend forcément que les Knicks ont besoin de lui "down the stretch".

- En l'absence de James Harden, on s'attendait à voir Chris Paul prendre feu. Eventuellement Eric Gordon. Au final, contre Orlando, on a vu... Gerald Green. Signé il y a quelques jours, l'ancien joueur de Boston et Phoenix entre autres a signé 27 points en sortie de banc pour aider Houston a enfoncer le clou dans un match maîtrisé quasiment de bout en bout.

- DeMar DeRozan a la main chaude. Le All-Star des Raptors n'a pas fait mieux que ses 52 points deux jours plus tôt, mais son match contre les Bulls est admirable d'efficacité. Le Californien a inscrit 35 points (18 dans le seul 3e quart-temps) à 10/20 dont 5/8 à trois points, son arme du moment.

- Inspiré par DeRozan, Delon Wright, intermittent du spectacle depuis sa Draft en 2015, a sorti le meilleur match de sa carrière avec 25 points et 13 rebonds.

- On n'arrive pas à savoir s'il faut applaudir Joel Embiid, auteur de 21 points et 11 rebonds pour guider les Sixers vers la victoire contre San Antonio, ou s'il faut s'inquiéter d'avoir vu le Camerounais jouer à nouveau avec des douleurs au dos et une blessure à la main qui a remis en cause sa participation jusqu'à la dernière minute ou presque.

- Joli tanking de masse de la part de Gregg Popovich au passage. En back to back, le coach des Spurs a laissé Manu Ginobili, Danny Green, Kawhi Leonard, Tony Parker et Rudy Gay hors de la feuille et n'a fait jouer Pau Gasol que 13 minutes.

- Non seulement Kelly Olynyk a été le Floridien le plus prolifique cette nuit (25 points, 13 rebonds), mais le Canadien a été décisif dans la dernière minute contre Detroit. Après un shoot raté par Dragic, Olynyk s'est arraché pour dévier la balle vers Josh Richardson et empêcher les Pistons d'avoir une balle d'égalisation. Derrière, c'est lui qui a donné 5 points d'avance à son équipe sur un lay-up. Une belle soirée pour le sosie de Jason Mewes, alias Jay de Jay et Silent Bob.

- Un autre joueur qui a vécu une belle soirée : Spencer Dinwiddie. Le meneur des Brooklyn Nets a égalé son record de points en carrière contre les Wolves (26 points, 9 passes), et s'est aussi permis de tuer Minnesota avec un shoot à 10 secondes de la fin.*

- La vie sans Victor Oladipo est un long calvaire pour les Pacers, battus pour la 6e fois de suite cette nuit contre les Bucks d'un Greek Freak en jambes (31 points, 10 rebonds et 5 passes en 29 minutes). Défensivement, c'est opération portes ouvertes chez les hommes de Nate McMillan en ce moment.

- Premier match dans un cinq de départ NBA pour le rookie d'OKC Terrence Ferguson et 24 points dans la musette. A 9/12 et 6/9 à trois points, ça change d'Andre Roberson !

- Sale soirée pour les Suns, qui ont débarqué à Denver avec quelques heures de retard à cause d'un retard de leur vol, avant de se faire écraser par les Nuggets 134 à 111...

Les résultats de la nuit en NBA

Knicks @ Wizards : 103-121

Rockets @ Magic : 116-98

Spurs @ Sixers : 106-112

Pistons @ Heat : 104-111

Wolves @ Nets : 97-98

Cavs @ Celtics : 88-102

Pacers @ Bucks : 101-122

Raptors @ Bulls : 124-115

Warriors @ Mavs : 125-122

Suns @ Nuggets : 111-134

Pelicans @ Jazz : 108-98

Thunder @ Lakers : 133-96