CQFR : Doncic effrayant, Harden monte en puissance

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 5 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Celtics @ Spurs : 135-115

Pelicans @ Hornets : 115-110

Warriors @ Thunder : 108-114

Rockets @ Bulls : 117-94

Mavs @ Grizzlies : 138-122

---

- Luka Doncic a eu droit à un petit coup de load management cette nuit, pour le deuxième match d'un back-to-back pour les Mavs sur le parquet des Grizzlies. Le Slovène n'a pas joué de tout le quatrième quart-temps. Rick Carlisle a jugé, à juste titre, qu'il ne servait à rien d'abîmer son joyau simplement pour lui faire signer un nouveau triple-double alors que le match était plié en faveur de Dallas. Ça ne l'a pas empêché de confirmer son début de saison stratosphérique. En une demi-heure, "Luka la Main Froide" a eu le temps d'enregistrer 24 points, 14 rebonds et 8 passes avec une emprise totale sur le match et des régalades aux quatre coins du terrain.

Comme on le disait récemment, les grands joueurs ne choisissent pas leurs matches. Pour le moment, Doncic est phénoménal contre TOUTES les équipes. Pas seulement celles qui permettent à Dallas d'être diffusé en prime-time sur la chaîne nationale. On espère le voir tenir la cadence pour, pourquoi pas, avoir son mot à dire dans la course au MVP. Ses statistiques sur ce premier mois de compétition l'y autorisent...

- Les Grizzlies n'avaient pas mis toutes les chances de leur côté pour cette partie. Ja Morant et Brandon Clarke, deux des meilleurs joueurs de l'équipe depuis le début de la saison, ont été laissés au repos. Morant est en restriction de minutes depuis le début de la saison, ce qui ne l'a pas empêché d'être excellent jusqu'ici.

- James Harden monte gentiment en puissance. Après une entame très, très poussive en termes d'adresse, surtout à 3 points, l'arrière des Houston Rockets est en train de régler la mire. Ce sont les Bulls qui ont pris de plein fouet l'ajustement cette nuit. A Chicago, le MVP NBA 2018 est passé une passe d'un triple-double (42 points, 10 rebonds et 9 passes), en shootant à 9/19 à 3 points. Sur le papier, ça peut paraître moche de prendre autant de tirs extérieurs, mais un Harden à 47.4% à 3 points est virtuellement impossible à stopper. Le barbu en chef était à 27% from downtown depuis le début de la saison, un pourcentage qui va logiquement grimper au fur et à mesure. Comme le classement de Houston, victorieux dans l'Illinois et 3e à l'Ouest désormais.

- Quand Harden va bien, il redevient taquin. Regardez de quelle manière il s'incruste dans la causerie des Bulls dans le plus grand des calmes.

-  Les Celtics n'avaient pas le coeur à célébrer après la blessure de Gordon Hayward. Ils ont pourtant sans doute réussi leur match le plus complet depuis le début de la saison face à San Antonio. En plus de conquérir leur 7e victoire en 8 matches - comme les Lakers - les joueurs de Brad Stevens ont nettement dominé les Spurs avec leur meilleur total de points depuis la reprise au total (135), dans le premier quart-temps (39) et en première mi-temps (72). On ne sait pas comment sera encaissée la perte de Hayward, mais ça tourne vraiment bien chez les C's. Jaylen Brown y est allé de ses 30 points et Kemba Walker (26 pts) est un floor general très adapté à ce que demande Stevens.

- On aurait aimé voir un peu plus Vincent Poirier, entré en jeu pour deux minutes. L'un de ses concurrents dans la rotation intérieure, Robert Williams III s'est en revanche distingué : 11 points, 7 rebonds et 6 contres (!) en 22 minutes. Williams ne jouait pas au même sport que tout le monde cette nuit. Sans doute un fan de "Jeanne et Serge".

- On pensait la saison de LaMarcus Aldridge lancée après ses 39 points contre OKC, mais l'intérieur de San Antonio est retombé dans sa léthargie offensive avec 3 points inscrits en 26 minutes et seulement 4 tirs pris...

- Les Warriors se sont accrochés dans le sillage de D'Angelo Russell (30 pts, 7 passes à 10/19) pour réussir un comeback face à OKC, mais l'effectif de Steve Kerr est toujours trop limité... Le Thunder a pris le dessus grâce notamment à Danilo Gallinari (21 pts) et Chris Paul (16 points, 9 passes). Si on nous avait dit en début de saison qu'OKC battrait deux fois Golden State lors du premier mois de la saison...

- New Orleans a conquis sa deuxième victoire de la saison NBA. Il a fallu pour cela aller à Charlotte, en sur-régime grâce à ses jeunes. Dans une partie dont les deux coaches ont reconnu la médiocrité après coup (26 pertes de balle pour NOLA, 21 pour Charlotte...), on notera quand même que Brandon Ingram continue d'être le Pelican le plus fiable avec 25 points et 9 rebonds à 8/12.

- La santé de Lonzo Ball commence à être vraiment problématique. Après son curieux problème de crampes, voilà le meneur de NOLA touché à la hanche. JJ Redick a intégré le cinq à sa place contre Charlotte. Le vétéran a fini à 22 points avec 5 paniers à 3 points marqués.