CQFR : Paul George héroïque, Houston miraculé

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 10 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Thunder @ Sixers : 117-115

Suns @ Hornets : 115-135

Kings @ Pistons : 103-101

Mavs @ Pacers : 99-111

Bucks @ Magic : 118-108

Celtics @ Hawks : 113-105

Grizzlies @ Raptors : 90-119

Heat @ Bulls : 117-103

Lakers @ Rockets : 134-138

Cavs @ Nuggets : 102-124

---

- Paul George avait un tout petit peu reculé dans la course hypothétique au MVP ces derniers jours. En montrant à nouveau qu'il était le meilleur joueur d'OKC cette saison, "PG13" a repris une place d'outsider. Dans un match tendu contre Philadelphie (voir plus bas), l'ancienne star des Pacers a tout simplement converti une action à 4 points à 5 secondes de la fin pour faire basculer le match en faveur du Thunder, alors mené de 2 points. Jimmy Butler, pas le plus mauvais défenseur de la ligue, n'y a vu que du feu.

- Russell Westbrook, plus bagarreur qu'adroit cette saison, a vu son "beef" avec Joel Embiid réalimenté en Pennsylvanie. MVP 2017 a eu l'air de vouloir en découdre après une faute camionesque du Camerounais, mais a été retenu par ses camarades. Westbrook y a vu une tentative de le blesser, Embiid expliquant lui qu'il avait simplement eu l'intention de le contrer. Interrogé après le match pour savoir s'il avait digéré la faute de l'affreux Jojo (31 points), le meneur All-Star a simplement déclaré : "F*** no".

Embiid lands on Westbrook, TENSIONS FLARE #ThunderUp #HereTheyCome pic.twitter.com/dkULE3f4JG

- Dans la famille des héros qui surgissent lorsque les secondes s'égrainent, on demande Buddy Hield. Le Bahaméen a offert aux Kings une victoire sur le gong à Detroit, pour permettre aux Kings d'être l'énième équipe cette saison à contrarier les plans d'une série de victoires pour les Pistons. On se demande encore comment aucun des trois Pistons présents autour de lui n'est parvenu à l'empêcher de shooter ce bon "vieux" (26 ans au lieu de 25...) Chavano Rainer (son vrai prénom).

- En voilà une qui va faire mal aux Lakers. Toujours privés de LeBron James, les Californiens pensaient tenir une précieuse victoire sur le parquet des Rockets. Il faut dire que L.A. a compté jusqu'à 21 points d'avance et que Houston n'a dû son salut qu'à un panier à 3 points d'Eric Gordon a deux secondes de la fin pour arracher la prolongation. Derrière, malgré les efforts de Kyle Kuzma (32 points) et Brandon Ingram (21 pts), l'expérience a fait la différence en faveur des Texans.

- Ah, au cas où vous vous le demandiez, James Harden a signé un 19e match de suite avec au moins 30 points au compteur. Après ses sorties à 58 et 57 points, le MVP en titre s'est contenté de... 48 pions avec un 12/15 sur son lieu de villégiature préféré : la ligne des lancers.

- Sale nuit pour Luka Doncic. Les Mavs se sont inclinés dans l'Indiana, alors que le prodige slovène a shooté à 3/14 et s'est fait éjecter pour une deuxième faute technique très évitable. Passer autant d'années au Real Madrid à voir des stars taper dans un ballon, ça laisse quelques séquelles...

- On se doutait que Denver ne ferait qu'une bouchée de Cleveland. Pas forcément que Nikola Jokic grâce à son 22e triple-double en carrière (19 points, 11 rebonds et 12 passes) dépasserait Kareem Abdul-Jabbar au classement des pivots les plus prolifiques en la matière. Bon courage pour rattraper Wilt Chamberlain et ses 78 triple-doubles avant quelques années.

- Ce qui est parfait pour Mike Budenholzer et les Milwaukee Bucks en ce moment, c'est que Giannis Antetokounmpo n'a pas à passer en mode "étoile d'invincibilité façon Mario" pour que son équipe gagne des matches. Comme face à Orlando cette nuit, le "Greek Freak" peut se contenter de 30 bonnes minutes de basket (25 points, 12 rebonds) et laisser le collectif faire le reste. Le collectif, pour l'occasion, c'était le petit nom d'Eric Bledsoe, 30 points sur le parquet du Magic.

- Depuis ses sorties médiatiques malencontreuses ou en tout cas mal exprimées, Kyrie Irving est le leader technique irréprochable dont les Celtics avaient vraiment besoin. A Atlanta cette nuit, le meneur de Boston a guidé son équipe vers un troisième succès de rang grâce à ses 32 points et 5 passes à 11/19.

-  C'était le soir de Danny Green à Toronto. En l'absence de Kawhi Leonard, l'ancien arrière des Spurs a rappelé qu'il était un temps la gachette numéro un de San Antonio à 3 points : 24 points à 8/12 from downtown et une victoire très facile pour les Raptors face aux Grizzlies.