CQFR : Stephen Curry on fire, LeBron admire Caruso

Dans un univers parallèle, la saison NBA continue.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
CQFR : Stephen Curry on fire, LeBron admire Caruso

Les matches de la nuit en NBA

Wizards @ Sixers : 113-130

Warriors @ Raptors : 119-106

Heat @ Bucks : 96-102

Hawks @ Pelicans : 121-128

Grizzlies @ Spurs : 88-89

Lakers @ Jazz : 111-102

Mavs @ Clippers : 104-105

Le MVP

Stephen Curry. Malgré ses efforts, Steph n’avait pas réussi à porter les Warriors sur ses épaules lors des Finales 2019 dans les circonstances que l'on sait. L'espace d'un match de saison régulière sans le moindre enjeu, il s'est offert une petite revanche. Le Baby-Faced Assassin a claqué 53 points (18/30, dont 10/18 à 3 points) face aux Raptors. Interrogé sur la raison de son retour à la compétition et en forme alors qu'on pensait le voir rester au chaud jusqu'à la saison prochaine, Curry a expliqué :

"Je préfère risquer de me péter encore le poignet plutôt que d'entendre le générique de Peppa Pig 17 fois par jour à la maison".

Le birthday boy

Joel Embiid a fêté ses 26 ans avec un joli carton contre les Wizards : 38 points et 14 rebonds. Un peu calmé par la saison poussive des Sixers et par ses blessures, le Camerounais a affiché une humilité relative après la large victoire de Philadelphie.

"Je suis le meilleur joueur du monde... né un 16 mars". 

La surprise de la nuit

Débarqué de nulle part dans l’effectif des Warriors en février dernier, Juan Toscano-Anderson est un illustre inconnu. D’ailleurs, les agents de sécurité des salles NBA lui rappellent à chaque match que les spectateurs ne sont pas autorisés. Sans Steve Kerr pour porter à son secours, ce bon vieux Juan (un rookie de 26 ans, c’est louche cette histoire) n’aurait même pas joué contre les Raptors hier. Il a bel et bien tenu sa place. Et dans le cinq majeur en plus ! Déchaîné, Toscano-Anderson a inscrit 33 points pour épauler les 53 pions de Stephen Curry. Mis au courant de cette performance, les responsables NBA n’ont pas tardé à réagir. Ils ont décidé de lui faire passer immédiatement un contrôle anti-dopage. Parce qu’on ne déconne pas avec ça dans la meilleure ligue du monde.

Le match

Memphis-San Antonio, c'était pas forcément du basket champagne, mais l'esprit de Zach Randolph, Tony Allen ou Bruce Bowen habitait les deux équipes.

Le clash

Jimmy Butler vs Pat Connaughton. Oui, Jimmy Buckets a une fâcheuse tendance à s'embrouiller avec des joueurs random des équipes adverses et à sur-estimer un peu leur impact. Peut-être un peu frustré de la défaite du Heat à Milwaukee, l'arrière All-Star s'est pris le bec avec... Pat Connaughton. Les deux hommes ont pu être séparés, mais Butler a clairement trouvé un nouveau bouc émissaire après le pauvre TJ Warren d'Indiana.

"Pat Connaughton est pourri. Je peux défendre sur lui, mais il ne peut pas défendre sur moi. On n'est pas dans la même catégorie".

Va falloir changer un peu de disque Jimmy...

Le sniper

Trae Young, auteur de 11 paniers à 3 points malgré la défaite des Hawks sur le parquet des Pelicans. Voici ses highlights.

Le Français

La quote

LeBron James, après le récital d’Alex Caruso face au Jazz (19 points, 11 passes, 12 rebonds) :

“J’aurais laissé mes talents à South Beach un peu plus longtemps si j’avais eu Alex comme partenaire et on n’aurait pas gagné 2 titres, pas 3, pas 4, pas 5…”

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest