107 CHA
122 ATL
110 MIA
105 CHI
110 PHI
104 TOR
119 WAS
135 LAC
106 DAL
110 SAC
96 POR
108 OKC
142 LAL
125 MIN

CQFR : Paul George enchante L.A., Harden est glouton

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 8 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Nets @ Bulls : 117-111

Bucks @ Pacers : 102-83

Hornets @ Knicks : 103-102

Rockets @ Wolves : 125-105

Pelicans @ Heat : 94-109

Raptors @ Mavs : 102-110

Blazers @ Spurs : 121-116

Hawks @ Clippers : 101-150

---

- Paul George avait VRAIMENT envie de réussir ses débuts au Staples Center. L'ailier des Los Angeles Clippers a fêté sa première à domicile sous ses nouvelles couleurs avec une prestation époustouflante contre les Atlanta Hawks. George n'a eu besoin que de 20 minutes pour inscrire 37 points (à 10/17 dont 6 paniers à 3 points) pendant que Kawhi Leonard faisait souffler son genou. Les Clippers ont complètement humilié les Hawks (+49) et l'aisance avec laquelle PG13 a opéré cette nuit laisse penser qu'avec un temps de jeu supérieur il serait allé chercher son record de points en carrière...

A la moitié du 3e quart-temps, Paul George avait déjà battu le record de points d'un nouveau joueur des Clippers sur deux matches. Il était jusque-là détenu par Dominique Wilkins (63 pts), dont beaucoup avaient sans doute oublié qu'il avait porté le maillot de L.A. pendant 25 matches en 1994 avant de tenter sa chance à Boston. "PG" était tellement chaud qu'il a donné dans le "shrug".

- Cette déroute constitue la plus lourde défaite en termes d'écart de point de l'histoire des Atlanta Hawks en saison régulière. Les Clippers, eux, n'avaient jamais gagné un match avec une telle marge.

- James Harden avait carte blanche que d'habitude cette nuit pour le déplacement des Rockets à Minneapolis. Avec Russell Westbrook (au repos), Eric Gordon et Clint Capela absents, le "Bearded One" a dû se transformer en one-man offense. On peut critiquer la manière et l'esthétisme, mais Harden a porté Houston sur ses épaules avec 49 points marqués (sans prolongation) et le record de tirs tentés cette saison (41 !) pour effacer les 37 (avec prolongation) de D'Angelo Russell une semaine plus tôt. Son 16/41 (8/22 à 3 points), couplé aux bonnes performances de Ben McLemore (20 pts), d'Austin Rivers (19 pts), Isaiah Hartenstein (16 rebonds) et du rookie Chris Clemons (19 pts), a suffi. Les 17 shoots pris James Harden après 12 minutes de jeu ont dû rappeler de bons souvenirs aux fans de Kobe Bryant.

Les Wolves, à nouveau privés d'Andrew Wiggins pour raisons personnelles, étaient un peu short aussi. Karl-Anthony Towns (27 pts, 15 rebonds) ne s'est pris le bec avec personne - fait rare cette saison - mais était un peu trop seul.

- Une fois n'est pas coutume, quelqu'un a shooté plus de lancers que James Harden cette nuit. Luka Doncic a opté pour l'agressivité vers le cercle cette nuit, lors de la victoire de Dallas contre Toronto. Le Slovène a fini à 15/19 sur la ligne (7 dans le seul 4e QT) et a rendu une copie encore assez gourmande (26 points, 15 rebonds et 7 passes) pour permettre aux Mavs de l'emporter. Doncic a aussi pris le temps d'enrhumer deux membres des champions en titre sur cette séquence conclue par Seth Curry.

- Deux jours après son retour houleux au Madison Square Garden, Kristaps Porzingis a retrouvé ses esprits et égalé son record de rebonds (15) sur un match, en plus de ses 20 points.

- C'est presque un choc quand Pascal Siakam rate des matches et se montre maladroit. Ça a été le cas cette nuit contre les Mavs. Le MIP en titre, phénoménal avec les Raptors depuis le début de la saison, a shooté à 6/24 (15 pts) et est un peu passé au travers lors de la défaite de son équipe.

- Les temps sont un peu durs à San Antonio, où les Spurs ont enregistré leur cinquième défaite de suite, à domicile contre Portland. L'excuse des blessures, parfaitement valable la saison dernière, ne tient plus vraiment. Gregg Popovich a de plus en plus de mal à contenir sa frustration et s'est fait expulser dans le 3e quart-temps, remplacé au pied levé par Becky Hammon, Will Hardy et un certain... Tim Duncan, qui a officié comme head coach principal pendant quelques minutes.

- Le problème pour les adversaires des Blazers, c'est que même quand Damian Lillard shoote à 4/19, ils ne sont pas à l'abri que CJ McCollum vienne les saigner en deuxième lame. C'est ce qui s'est produit pour les Spurs, impuissants face à 32 points de l'autre membre du tandem majeur de l'Oregon.

- Les Bucks se sont promenés sur le parquet d'Indiana, notamment grâce à Giannis Antetokounmpo - étonnant, non ? - auteur de 26 points, 13 rebonds et 6 passes. Le "Greek Freak" a shooté à 3/6 à 3 points et continue de faire grimper, doucement mais sûrement, son pourcentage from downtown par rapport à la saison dernière (26% l'an dernier, 32% pour le moment).

- No Kyrie, no problem ? En l'absence de leur meneur, touché à l'épaule, les Brooklyn Nets ont été bons cette nuit à Chicago. L'adversaire était modeste, mais le jeu collectif était logiquement plus proche de ce que proposaient les Nets la saison dernière. Spencer Dinwiddie (24 pts à 14/15 sur la ligne) et Joe Harris (22 pts) ont été les fers de lance de leur équipe, qui restait sur trois défaites consécutives.

- Les Knicks ont été douchés à domicile par les Hornets, qui continuent d'être bien moins mauvais que prévu. Au lendemain du game winner à 3 points de Malik Monk, c'est Devonte Graham qui a joué les bourreaux clutch from downtown. Le sophomore a marqué son 9e panier à 3 points de la nuit à 2.8 secondes de la fin pour faire virer Charlotte en tête. Graham, qui tournait à 4.7 points de moyenne la saison dernière, est un candidat précoce mais solide pour le titre de MIP, même si les 2e année sont rarement considérés pour cette récompense.

- Frank Ntilikina (6 points, 3 passes, 3 rebonds et 3 interceptions en 36 minutes) affiche un différentiel +/- positif (+4) malgré la défaite. Evidemment, tout le monde aurait aimé voir le Français faire mieux offensivement (2/7)...

- Le Miami Heat est toujours invaincu à domicile (comme Boston, Toronto, Philadelphie et Utah) après sa victoire devant les New Orleans Pelicans. Jimmy Butler a lutté contre la maladie pour sortir un match complet (16 points, 13 rebonds et 8 passes), pendant que cinq autres Floridiens (Bam Adebayo en tête avec 18 points et 14 rebonds) scoraient entre 12 et 18 points.

- Encore privés de Brandon Ingram et complètement décimés de manière générale (Zion Williamson, JJ Redick, Jahlil Okafor, Lonzo Ball et Josh Hart étaient aussi indisponibles), les Pelicans ont au moins eu le plaisir de voir leur rookie Nickeil Alexander-Walker se mettre en valeur avec 27 points à 6/9 à 3 points.