CQFR : Steph l’indécent, Kawhi taille patron

CQFR : Steph l’indécent, Kawhi taille patron

Voici ce qu'il fallait retenir des 11 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les résultats de la nuit en NBA

Pacers @ Spurs : 116-96

Jazz @ Rockets : 100-89

Hornets @ Bulls : 110-112

Timberwolves @ Raptors : 105-112

Knicks @ Heat : 87-110

Nets @ Cavs : 102-86

Lakers @ Suns : 131-113

Sixers @ Bucks : 108-123

Wizards @ Warriors :

Grizzlies @ Kings : 92-97

---

- Steve Kerr a fait son job en laissant Stephen Curry sur le banc pendant tout le 4e quart-temps. On sait que les blessures sont l'une des rares raisons qui peuvent empêcher les Warriors de réussir le Three-Peat. Mais bon sang, qu'est ce qu'on n'aurait pas donné pour voir Curry continuer son récital. Le type était dans un état de grâce insensé. Tous ses shoots rentraient et on voyait presque les flammes autour du ballon à chaque fois qu'il dégainait. 51 points en trois quart-temps contre les Wizards pour le Baby-Faced Assassin. Du très, très costaud.

- C'est la 6e fois que Steph Curry marque 11 paniers à 3 points ou plus dans sa carrière en saison régulière. Aucun autre joueur dans l'histoire ne l'a fait plus d'une fois et ce n'est arrivé qu'à 7 reprises. Quel extraterrestre...

- Au passage, Stephen Curry a lâché le quart-temps le plus prolifique depuis le début de la saison en NBA : 23 pts à 8/11, dont 5/6 à 3 points. Et il s'est aussi offert la 5e place du classement des meilleurs marqueurs à 3 points de l'histoire, en doublant le vénérable Jamal Crawford.

- Il y a les mecs qui font du '"nothing but net" et ceux, comme Stephen Curry qui font du "nothing de chez nothing". Le filet n'a même pas bougé sur ce shoot !

- Giannis Antetokounmpo a choisi le soir de la venue des Sixers pour monter en puissance. Grosse impression laissée par le "Greek Freak". S'il n'a toujours pas affiché de progrès à trois points - il faut bien lui trouver une lacune - Giannis a fini la rencontre avec 32 points, 18 rebonds, 10 passes et 3 contres à 12/24.

- Et s'il allait chercher le titre de meilleur rebondeur en fin de saison ? Antetokounmpo est à 16.5 prises de moyenne après quatre matches...

- Joel Embiid a encore fait un beau chantier sur le papier (30 points, 19 rebonds et 6 passes). Pourtant, son adresse a un peu laissé à désirer (9/24). Il pourra toujours dire qu'il possède des biens immobiliers dans la tête de Brook Lopez, mais en attendant Philly a encore perdu...

- L'adresse de Donovan Mitchell était en berne depuis le début de la saison. Le phénomène de la saison dernière a mis les pendules à l'heure cette nuit à Houston : 38 points, 7 passes et 5 rebonds à 14/25.

- Pile au moment où les Rockets semblaient pouvoir revenir dans le match, James Harden s'est tenu l'entrejambe et est allé faire soigner son ischio au vestiaire. Ce début de saison sent un peu le sapin pour Houston, déjà battu 3 fois en 4 matches.

- Voir les Rockets marquer moins de 90 points dans un match de basket, ça fait quand même drôle... Un peu comme si les Lakers en prenaient moins de 110 en fait.

- Les Lakers, justement, ont réussi à éviter la sortie de retraite de Kobe Bryant en remportant leur premier match de la saison à Phoenix. On commençait à se demander s'ils n'allaient pas avoir d'un LeBron en god mode pour se dépuceler, mais la solution était ailleurs : un combo adversaire médiocre + Lance Stephenson ressuscité. Le cocktail a été favorable et "Born Ready" a fini avec 23 points, 8 passes et 8 rebonds comme à sa meilleure période chez les Pacers.

- Stephenson était tellement excité que même à +20 avec une minute à jouer, il a préféré jouer comme dans un match d'exhibition plutôt que de grignoter le chrono pour ne pas embarrasser l'adversaire.

- Comme si la nuit des Suns n'était déjà pas assez douloureuse et déplaisante, Devin Booker est sorti après avoir ressenti une douleur aux ischio-jambiers et n'est plus revenu sur le parquet.

- On attendait le premier duel entre Luka Doncic et Trae Young avec impatience. Les deux ont eu du mal à être performants en même temps, ce qui a limité l'impact de ce premier "showdown" entre les deux rookies liés à vie par la faute de leurs GM. Doncic a commencé fort avec une première mi-temps de haut niveau avant d'être plus discret après le repos : 21 points et 9 rebonds à 7/18 pour le Slovène. Young a lui pas mal galéré pendant trois quart-temps avant de se réveiller dans le dernier et de claquer 12 de ses 17 points dans le dernier QT. Le tout, bien sûr, avec quelques moves éléctrisants dont il a le secret. Au final, si Doncic a été plus productif, Young est reparti avec la victoire.

- C'est qu'il est taquin le petit Trae Young ! Après avoir écouté Wes Matthews lui parler du pays, le rookie des Hawks est allé solliciter un high five auprès de l'arrière des Mavs.

- Kawhi Leonard est à Toronto pour annihiler tout espoir offensif des adversaires, ça on le savait. Mais on ne pensait pas forcément le voir aussi productif en attaque aussi tôt dans la saison. L'ancien Spur a dansé avec les Wolves pour finir la partie avec 35 points (15/23) et guider les Raptors vers un 5e succès en 5 matches dans le plus grand des calmes. Une expression qui marche particulièrement bien pour lui d'ailleurs.

- Kawhi a l'air d'avoir littéralement des yeux derrière la tête. Comment expliquer cette interception sans même avoir vu le départ du ballon ?

- Zach LaVine est une plaie en défense, mais l'arrière des Bulls a encore réussi un superbe numéro offensif lors de la victoire de Chicago contre Charlotte. On pensait qu'il aurait du mal à retrouver ses qualités physiques après sa blessure au genou, mais le dunkeur d'élite propose un panel de haut niveau en attaque depuis le début de la saison. 32 points et 5 passes pour lui cette nuit.

- On s'est un peu moqués du fait que les Bulls étaient obligés de mettre Cameron Payne dans le cinq en l'absence de Kris Dunn. L'ancien amuseur de banc du Thunder a répondu à coups de banderilles à 3 points cette nuit : 7/11 from downtown !

- Les Knicks n'étaient menés que de deux points à la pause à Miami. Puis la flamme a disparu et New York a pris 45 points dans la truffe dans un 3e quart-temps d'une violence assez inouïe. Douloureux retour à Miami pour David Fizdale.

- La nuit de Frank Ntilikina, qui n'est pas parvenu à atteindre les 10 points encore une fois : 9 points, 5 passes et 3 rebonds à 3/7. Son impact défensif a été à nouveau bon, mais difficile pour lui de peser plus que ça quand ses camarades, Enes Kanter, Tim Hardaway et Trey Burke en tête, pioncent littéralement en défense.

- Avant le match contre les Pacers, Gregg Popovich déclarait, sourire aux lèvres, que la défense atroce de son équipe depuis le début de la saison avait de quoi le rendre malade. Avec 116 points encaissés à la maison contre Indiana, pas impossible que Pop ait déposé une galette après la rencontre...

- Le changement de tempo à Sacramento convient parfaitement à De'Aaron Fox. Un peu inconstant lors de sa saison rookie, l'ancien joueur de Kentucky est le moteur des Kings dans ce début de saison et les Grizzlies ont pu le constater. Fox a accéléré au bon moment pour permettre à Sacto de dominer Memphis : 21 points, 8 rebonds, 6 passes et un gros money time pour le meneur californien.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest