CQFR : Embiid se transforme en Harden, Gobert encore « perfect »

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 9 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Bucks @ Cavs : 102-107

Pelicans @ Magic : 96-119

Celtics @ Sixers : 115-118

Jazz @ Knicks : 137-116

Wizards @ Bulls : 120-126

Rockets @ Grizzlies : 125-126

Heat @ Spurs : 110-105

Raptors @ Thunder : 123-114

Mavs @ Blazers : 118-126


- Les Sixers ont définitivement écarté les Celtics de la course au podium à l'Est. Sur son parquet, Philadelphie a enfin joué correctement contre Boston après plusieurs résultats décevants dans ces oppositions, et pris quatre victoires d'avance au classement. Joel Embiid et Jimmy Butler ont été les joueurs-clés de ce match accroché et qui sentait bon les playoffs en termes d'intensité. Le "Process" a rendu une copie "à la Harden" avec 20 de ses 37 points inscrits depuis la ligne des lancers (20/21 !), ce à quoi il a ajouté 22 rebonds et un contre crucial sur Kyrie Irving à 35 secondes de la fin. Pas sûr que si on avait dit aux pivots des décennies précédentes qu'un pivot poserait tranquillement un 20/21 sur la ligne dans un match NBA ils l'auraient cru... Butler, lui, a inscrit 15 de ses 22 points dans le quatrième quart-temps pour guider Philly vers une 6e victoire consécutive. En l'état, Philadelphie affronterait Detroit avec l'avantage du terrain et Boston défierait Indiana, sans l'avantage du terrain.

- Marcus Smart a beau être l'un des rois du flop en NBA, le garçon n'aime pas se prendre des coups qu'il n'a pas anticipés. Un peu chatouillé par Joel Embiid alors qu'il se trouvait au duel avec JJ Redick, l'arrière de Boston a perdu son sang froid en voyant le Camerounais repartir dans l'autre sens comme si de rien n'était. Malgré leurs 20 centimètres de différence, Smart est allé pousser Embiid dans le dos dans le but assez clair de lui faire goûter le parquet du Wells Fargo Center. Certains apprécieront ce "sacrifice" pour venger son honneur, là où les autres noteront qu'avant cette expulsion un peu débile, Boston menait 68-59 et a finalement perdu 118-115...

- Pendant qu'Embiid produisait sa meilleure imitation de James Harden, le vrai barbu en chef claquait 57 points sur le parquet des Memphis Grizzlies. Le résultat n'a pourtant pas été au rendez-vous, puisque si le MVP 2018 s'est autant décarcassé, c'est parce que Houston a constamment été derrière au score et a même dû gommer 20 points de retard dans le 4e quart-temps pour arracher la prolongation. Durant l'overtime, Jonas Valanciunas a volé la vedette à Harden (qui a pourtant marqué les 10 points de son équipe) avec le lancer de la victoire dans les ultimes instants, pour couronner son record de points en carrière (33).

- Les Raptors ont failli sévèrement déféquer dans la colle cette nuit. Lors du premier de leurs deux affrontements de la semaine contre OKC, les joueurs de Nick Nurse ont dilapidé 20 points d'avance en deuxième mi-temps avant de réussir à se reprendre pile poil pour la prolongation. En l'absence de Kyle Lowry, on a vu un très bon Fred VanVleet (23 points, 6 passes), qui s'est aussi mis au service de l'homme-fort des Raptors ces dernières semaines, pour ne pas dire plus, Pascal Siakam. "Spicy-P" a fini avec 33 points et 13 rebonds, usant à nouveau le Thunder par son agressivité et son énergie.

- Perdre Paul George pour 6 fautes à quelques secondes de la fin du 4e quart-temps n'a clairement pas aidé OKC à valoriser les efforts accomplis pour revenir au score. Russell Westbrook (42 points) n'a pas pu confirmer en solo.

- Evan Fournier a fait un beau cadeau à son invité spécial en finissant meilleur marqueur (22 points à 9/13) du Magic lors de la victoire assez facile contre New Orleans, où Anthony Davis était excusé pour raisons familiales. Grâce à cette victoire, Orlando reste à 1.5 victoires du Heat dans la course florido-floridienne pour la 8e et dernière place en playoffs à l'Est.

- Miami, justement, s'est dépatouillé d'un adversaire bien plus coriace que les Pelicans. Le Heat est allé l'emporter à San Antonio, qui restait sur 9 victoires de suite, après avoir nettement dominé la première mi-temps et géré suffisamment correctement les efforts de comeback des Texans ensuite. On retiendra quand même le bel hommage du public de l'AT&T Center pour Dwyane Wade, en souvenir des belles batailles livrées par "Flash" contre les Spurs à l'époque du Big Three formé avec LeBron James et Chris Bosh.

- En paumant à Chicago alors qu'Otto Porter et Zach LaVine étaient out, les Wizards se sont assurés un sprint final... dans le ventre mou. Washington a subi les bons matches de Lauri Markkanen (32 points, 13 rebonds) et Kris Dunn (26 points dont 8 en prolongation, plus 13 passes) et a définitivement dit adieu à la 8e place, même si personne n'y croyait vraiment...

- Les Bucks se sont rendus à Cleveland avec une cascade de blessés et seulement 8 joueurs actifs... Sans Giannis Antetokounmpo, notamment, le leader de la ligue a plié dans l'Ohio face aux efforts de Collin Sexton (25 points à 10/18) de plus en plus régulier, et de Jordan Clarkson (23 pts en sortie de banc). Milwaukee n'a du coup plus que deux victoires d'avance sur Toronto en tête de l'Est et du général.

- Soirée pépère pour le Jazz à New York (si vous êtes amateur de ce genre musical et êtes de passage à NYC, on vous conseille le Birdland à Hell's Kitchen). Utah s'est promené au Madison Square Garden sans avoir à user ses cadres. Donovan Mitchell a quand même trouvé le temps de marquer 30 points et Rudy Gobert a signé son deuxième "perfect" de suite avec 18 points à 7/7. Avec ce cinquième succès de rang, Utah pointe à la cinquième place et surfe sur une belle dynamique.

- Damian Lillard continue de faire le job pour deux en l'absence de CJ McCollum, notamment à la passe. Les Blazers n'ont pas eu besoin de faire de miracles pour dominer Dallas, avant-dernier de la Conférence Ouest, mais le maître du Dame Time a tout de même signé 33 points et 12 passes, avec le concours d'un ancien Mav, Seth Curry, auteur de 20 points en sortie de banc.