CQFR : Le patron, c’est Giannis

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 3 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Bucks @ Sixers : 128-122

Cavs @ Kings : 104-117

Warriors @ Lakers : 108-90


- Sacrée soirée pour les Bucks. Leur victoire à déplacement au terme d'une bonne grosse affiche qui sentait les playoffs à Philadelphie a cimenté leur statut dans cette saison 2018-2019. Milwaukee est bien le champion de cette saison régulière et aura l'avantage du terrain tout au long de sa campagne de playoffs, même en Finales si la franchise a le bonheur d'y retourner pour la première fois depuis 45 ans. Plus de Kareem Abdul-Jabbar dans le Wisconsin, mais un Giannis Antetokounmpo qui aspire à la même gloire. Le "Greek Freak" a montré qu'il était le patron et un MVP convaincant  face aux Sixers, avec une copie à conjuguer au presque parfait : 45 points (à 13/22), 13 rebonds, 6 passes et 5 contres en 35 minutes.

- Sur le papier, on pourrait se dire que Joel Embiid a fait mieux que de se défendre dans ce duel de cracks. Le Camerounais a fini en triple-double avec 34 points, 13 rebonds et 13 passes. Une magnifique ligne de stats qui ne dit pas tout. Embiid a aussi été contré 4 fois par Antetokounmpo et n'a jamais pu limiter l'impact du Grec. Psychologiquement et dans l'influence sur le résultat, Giannis a pris le dessus psychologiquement. Si ces deux-là veulent se retrouver en finale de Conférence, on y voit absolument aucun inconvénient.

- La meilleure action du match pour Joel Embiid est peut-être en fait d'avoir fait expulser Eric Bledsoe après même pas 3 minutes de jeu. Mécontent d'être un peu bousculé par le meneur des Bucks, le pivot des Sixers lui a mollement envoyé le ballon dessus sur une remise en jeu. Derrière, Bledsoe n'a pas su se contenir et a renvoyé la politesse en balançant la gonfle à une vitesse nettement supérieure, avant d'être invité à regarder ses camarades l'emporter sans lui.

- Alex Caruso est tranquillement en train de montrer à Magic Johnson et Rob Pelinka qu'ils auraient dû lui offrir un spot dans la rotation bien plus tôt cette saison. Le dunk du two-way contract face aux Warriors a même choqué LeBron James depuis le banc.

- L'action de Caruso ne reflète en revanche pas du tout la dynamique du match. Golden State n'a pas eu à forcer et personne n'a dépassé les 29 minutes de jeu dans l'effectif de Steve Kerr. On notera que dans ces matches faciles, DeMarcus Cousins est très souvent le meilleur marqueur (21 points, 10 rebonds). Les Warriors sont bien partis pour conserver l'avantage du terrain jusqu'au bout à l'Ouest grâce à leurs deux victoires d'avance sur les Nuggets à quatre matches de la fin.

- Sacramento n'a jamais été mené contre Cleveland cette nuit et a remporté une victoire aussi facile que malheureusement inutile. On aurait bien aimé voir Sacramento encore à la lutte pour la 8e place à ce stade de la saison, mais il faudra patienter. Comme souvent, Buddy Hield a fini meilleur marqueur du match avec 23 points à 5/11 à 3 points.

- Collin Sexton, assez décrié au début, finit vraiment très correctement sa saison rookie avec de belles promesses, notamment au scoring. Grâce à ses 19 points, le meneur des Cavs est devenu le troisième rookie de l'histoire de la franchise à inscrire au moins 1 300 points sur une saison. Les deux autres : Ron Harper et... LeBron James.