CQFR : Ball résiste à la foule, Caris c’est la base

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des quatre matches de la nuit en NBA.

- Autre preuve qu'en dépit de ses difficultés Lonzo Ball a un sacré mental : il s'est fait huer presque tout le match contre les Sixers, mais a réussi à finir à 10 points, 8 passes, 8 rebonds et 4 contres. Mieux, c'est lui qui a délivré la passe décisive à Brandon Ingram sur le game winner à 3 points. Pendant que son père casse les oreilles du staff des Lakers et trolle le président des Etats-Unis, le rejeton tient le coup comme il peut en NBA.

- La performance des Lakers est impressionnante, dans le sens où Joel Embiid (33 points, 7 rebonds, 6 passes et 5 contres) et Ben Simmons (en triple-double avec 12 points, 13 rebonds et 15 passes) ont été tous les deux très bons. En général, ça finit plutôt mal pour les adversaires quand les deux compères claquent des stats comme ça.

- On reprendrait bien 4 ou 5 Sixers-Lakers d'ailleurs, à chaque fois c'est intense et spectaculaire. On ne peut pas échanger deux ou trois derbys de LA un peu miteux ou des Sixers-Bulls contre un Philly-LA supplémentaire ?

- Le Thunder avait l'air de pouvoir pousser sa série de victoires à 5 ou 6. Malheureusement, l'air de Mexico City n'a pas fait du bien à tout le monde à OKC, battu par des Nets pourtant toujours dépeuplés. Même sans Paul George, Russell Westbrook et ses coéquipiers doivent pouvoir battre des équipes comme ça pour être pris au sérieux.

- C'est dans ces matches sans Paul George que Carmelo Anthony doit step up. Pas shooter à 5/20 malgré un double-double...

- Sans doute contrarié de la publicité accordée au nouvel album de Booba, Kaaris Caris LeVert a été énorme en sortie de banc pour les Nets : 21 points, 10 passes, 5 rebonds, 2 interceptions et 2 contres. Pour ne rien gâcher, il a particulièrement gêné Westbrook en défense. Pas loin d'être le MVP de la nuit le garçon !

- On ne sait pas s'il s'agit d'un effet de lumière ou pas, mais il semblerait que Mike D'Antoni soit sur le point de laisser à nouveau pousser sa moustache. Une information importante pour le coach des Rockets, victorieux du Jazz. C'est après s'être défait de sa pilosité faciale qu'il est sorti du statut de has been.

- James Harden n'est pas le meilleur défenseur du monde, on le sait. On ne peut pas dire qu'il n'a pas essayé de gêner Donovan Mitchell sur ce coup-là. Le résultat, en revanche, est un peu embarrassant...

- Difficile de stopper les Rockets et leur combo Harden-Paul à la base. Mais quand pour rivaliser vous avez un Ricky Rubio à UNE passe décisive en 30 minutes alors que c'est sa qualité principale, ça devient impossible. Habituellement dans le haut du panier à la moyenne de passes chez les meneurs titulaires, l'Espagnol est cette saison l'un des starters les moins prolifiques en assists avec 5 par match.

- Ça continue d'être pénible de voir Dragan Bender en action. Le talent du Croate est en sommeil et ses entrées anecdotiques, pour ne pas dire ratées. 0/2 en 7 minutes cette nuit contre Washington. 0/1 en 12 minutes contre Toronto l'autre jour, et 1/5 à Philadelphie lundi. On parle quand même d'un n°4 de Draft. Dire qu'on pensait que Danny Ainge le prendrait plutôt que Jaylen Brown en 3... Et que ça ne paraissait pas scandaleux à l'époque...

- Bradley Beal, 34 points et la victoire contre Phoenix cette nuit, quand on lui demande si ça lui plaît de jouer en NBA sans John Wall.

Les résultats de la nuit en NBA

Lakers @ Sixers : 107-104

Wizards @ Suns : 109-99

Thunder @ Nets : 95-100

Rockets @ Jazz : 112-101