CQFR : Danny Green fait sourire Kawhi, miracle à Washington

CQFR : Danny Green fait sourire Kawhi, miracle à Washington

Voici ce qu'il fallait retenir des 4 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié

- Dans le blockbuster trade de l'intersaison entre Toronto et San Antonio, les Raptors n'ont pas uniquement récupéré Kawhi Leonard. Danny Green a voulu rappeler qu'il était lui aussi une pièce-maîtresse des Spurs et un joueur important dans cette ligue. Cette nuit, c'est lui qui est allé marquer le panier de la gagne pour les Canadiens contre Orlando. Quelques secondes plus tôt, Green avait vu Evan Fournier (27 points) le transpercer pour partir au dunk et égaliser. Pas le genre de la maison Green de cogiter. Nick Nurse, son coach, l'a bien senti et n'a pas hésité à demander à Kyle Lowry de lui donner le ballon sur la remise en jeu. Joli. On notera que Kawhi lève les bras avant même que le ballon n'entre dans le panier. Le type a un temps d'avance sur tout le monde, ce qui peut expliquer certaines choses...

- Danny Green est capable de faire sourire Kawhi Leonard. C'est un exploit au moins aussi appréciable que d'avoir inscrit le game winner.

- Les Wizards ont effacé 24 points de retard contre les Clippers avant de s'imposer. Alors que tous les médias locaux s'apprêtaient à devoir couvrir une nouvelle débâcle et à relayer de nouvelles embrouilles de vestiaire, l'union sacrée a prévalu. John Wall (30 pts), Bradley Beal (27 pts) et Jeff Green (20 pts), ont tous les trois été cruciaux alors qu'ils ont tous été impliqués dans des altercations récentes entre joueurs avec le staff.

- Scott Brooks avait tenté quelque chose au coup d'envoi. Markieff Morris est sorti du cinq, Kelly Oubre a été titularisé au poste 3, Otto Porter est passé au poste 4 et Thomas Bryant s'est emparé du spot de pivot en l'absence de Dwight Howard. A voir si cela peut fonctionner sur la durée. En début de match, ça n'a pas du tout payé.

- Ian Mahinmi n'a pas profité du chamboule-tout de Scott Brooks. Le Français est resté cloué sur le banc.

- Doc Rivers a affronté son fils pour l'occasion. C'est sans doute en voyant dans quelle galère il l'avait envoyé qu'il a décidé de balancer la rencontre et de laisser Washington remonter 24 points de retard pour l'emporter. Les regrets paternels.

- David Fizdale continue de faire joujou avec la composition de son cinq de départ et sa rotation. Enes Kanter a pris la place de Mitchell Robinson, qui prend trop de fautes en début de match selon son coach, et seul Tim Hardaway Jr est assuré d'être titulaire tous les soirs. Le line-up de cette nuit a plutôt bien fonctionné puisque ce n'est qu'en fin de partie que New York a craqué et laissé repartir les Blazers avec la victoire.

- Frank Ntilikina n'a pas réintégré le cinq, mais il a eu droit à 28 minutes de jeu (7 points, 4 rebonds, 1 passes), ce qui est déjà plus intéressant que lors des 3-4 derniers matches.

- Damian Lillard et CJ McCollum ont inscrit 60 points à eux deux, soit plus de la moitié des points de leur équipe.

- Si la moitié des paillassons américains affichent le message "Home Sweet Home", celui présent à l'entrée de l'Americain Airlines Arena affiche plutôt "Home Shit Home". Le Heat est incapable de gagner à la maison en ce moment, avec ou sans l'habillage Vice City. Contre Brooklyn, Miami a perdu son cinquième match consécutif à domicile et affiche un vilain 3-7 devant son public cette saison.

- Il est temps que Dwyane Wade revienne à plein temps pour secouer un peu le cocotier. De retour après son congé paternité, "Flash" n'a joué que 14 minutes cette nuit et son équipe va avoir besoin de son leadership sur et en dehors du terrain pour gommer un début de saison vraiment poussif que n'éclipsent pas les moissons d'Hassan Whiteside (21 points, 23 rebonds cette nuit).

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest