118 TOR
112 MIL

CQFR : LeBron contrarie Wade, Curry et George régalent

BasketSessionPar BasketSession Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 11 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Wizards @ Pacers : 101-109

Pistons @ Sixers : 102-116

Pelicans @ Celtics : 100-113

Kings @ Bulls : 108-89

Cavs @ Bucks : 82-108

Jazz @ Thunder : 113-122

Magic @ Mavs : 76-101

Grizzlies @ Nuggets : 99-105

Clippers @ Suns : 123-119

Wolves @ Warriors : 108-116

Heat @ Lakers : 105-108

---

- LeBron James n'est pas un bon pote. Il a refusé à Dwyane Wade le panier à 3 points qui lui aurait permis d'arracher la prolongation pour le dernier match de sa carrière face aux Lakers et au "King". LeBron a défendu comme il se doit sur son compère sur la dernière possession et l'a obligé a envoyé une saucisse qui n'a pas fait filoche. On peut supposer qu'il se fera pardonner en sortant l'une des meilleures bouteilles de sa cave à vin et un cigare premium dans la foulée d'un bon resto à L.A.

- LeBron a en plus eu l'outrecuidance d'être clutch sur la ligne en mettant ses deux lancers à 22 secondes de la fin, lui qui en a raté une palanquée dans ces circonstances depuis le début de la saison.

- La dernière de Dwyade Wade chez les Lakers a été honorée par la franchise avec un hommage vidéo pas si fréquent pour un joueur qui n'a jamais porté le maillot des Purple and Gold.

- On a découvert que LeBron était assez injouable à la balle au prisonnier. Kelly Olynyk s'en est aperçu dans la douleur.

- Paul George est d'une fiabilité à toute épreuve en ce moment. L'ailier du Thunder a sorti un match extrêmement propre (31 points, 4 interceptions, 3 rebonds à 8/10 dont 3/4 à 3 points) et surtout extrêmement nécessaire face au Jazz. Russell Westbrook avait laissé son adresse à la maison (4/18) et OKC avait besoin que "PG13" prenne le relais, ce qu'il a de nouveau admirablement fait. Westbrook a quand même trouvé le moyen de finir en triple-double (12 points, 11 rebonds et 10 passes). Le type ne peut pas s'en empêcher !

- C'est comme si Stephen Curry n'avait pas été absent pendant un mois. Le meneur des Warriors a beau être un complotiste en herbe, son niveau de jeu dans ce début de saison est assez indécent et sa marche vers le titre de MVP a repris de plus belle. Contre les Wolves, Steph a inscrit 38 points à 7/14 à 3 points avec 7 rebonds et 6 passes pour agrémenter le tout.

- Luka Doncic c'est le gars qui a l'air plus heureux de réussir une passe décisive qu'un gros shoot dans le dernier quart-temps...

- Ça fait toujours du bien de voir Myles Turner sortir des matches rassurants quant à son potentiel. L'intérieur des Pacers est un peu trop irrégulier depuis son arrivée en NBA et les fans doivent espérer que son vrai visage est celui montré cette nuit contre Washington. Turner a inscrit 26 points, pris 12 rebonds et réussi des contres importants pour préserver l'avance d'Indiana face à des Wizards pas si loin d'effacer un retard de 25 points en deuxième mi-temps.

- Pas de Giannis Antetokounmpo, pas de problème. Les Bucks se sont imposés sans leur superstar, laissée au repos, cette nuit contre Cleveland. Bon calcul de la part de Mike Budenholzer.

- Alvin Gentry aimerait avoir ce luxe, mais les Pelicans sont dans le dur, avec ou sans Anthony Davis. "AD" a beau avoir encore claqué 41 points et s'être décarcassé façon Ducros, New Orleans s'est incliné face à Boston. Les Celtics avaient pourtant laissé au repos Kyrie Irving et Gordon Hayward, tout en étant privé d'Aron Baynes, blessé.

- En l'absence de ces trois joueurs au temps de jeu important, Boston a confirmé sa superbe forme et le retour de ses fondamentaux. Cette 6e victoire de suite a permis à Marcus Morris de se mettre en avant (30 points), mais aussi au rookie Robert Williams de rappeler pourquoi Danny Ainge l'a drafté et a continué de lui faire confiance malgré ses difficultés d'adaptation à la vie d'un joueur NBA. Williams a fait un boulot très intéressant face à Anthony Davis et aux intérieurs de NOLA pendant 26 minutes (7 points, 11 rebonds et 3 contres).

- Tobias Harris continue lui d'agiter les bras vigoureusement pour que les votants du All-Star Game se rendent compte qu'il a largement le niveau pour être la surprise de l'événement cette année. Ce n'était certes que Phoenix en face, mais Harris a encore fait dans le très propre cette nuit : 33 points, 8 rebonds, 3 passes et 2 contres à 11/19.

- Pas de mutinerie chez les Bulls cette nuit. Juste une bonne bouillie de basket à domicile contre Sacramento pour saluer la tentative de coup de pression loupée de Jim Boylen, et l'obligation d'appeler De'Aaron Fox "Papa" tant il s'est promené avec facilité dans le camp de Chicago : 25 points, 6 passes et 4 interceptions pour le meneur des Kings.

- Les Nuggets n'ont pas encore activé Nick Young, mais Nikola Jokic était là pour proposer un cocktail de fun et d'efficacité cette nuit contre Memphis : 27 points, 12 rebonds et 6 passes pour le Serbe, qui porte Denver vers une 8e victoire en 10 matches.

- Joakim Noah a encore fait son taf en sortie de banc avec 19 minutes correctement exploitées : 4 points (2/2), 4 rebonds, 2 contres et une interception malgré la défaite de ses Grizzlies.

- Les Pistons continuent de plonger et de pâtir de leur calendrier difficile. Ils ont subi une cinquième défaite de suite sur le parquet des Sixers, malgré le double-double d'Andre Drummond (21 points, 17 rebonds) et surtout les 28 points et 8 rebonds de Luke Kennard, qui a tiré le meilleur parti de son passage en G-League.

- De retour après quelques jours de repos et un combo migraine-diarrhée très sympathique, Joel Embiid a retrouvé un peu d'allant après quelques matches poussifs et une frustration non-dissimulée. Rien de mieux qu'un match contre les Pistons et le locataire de ses biens immobiliers Andre Drummond : 24 poins et 8 rebonds en 33 minutes pour Embiid.

Le classement ESPN

classement NBA