CQFR : Ntilikina se fait du bien, Brogdon éteint les Raptors

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 3 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Pelicans @ Pistons : 116-108

Bucks @ Raptors : 104-99

Jazz @ Spurs : 97-110

Hornets @ Knicks : 119-107

---

- Quel dommage que Frank Ntilikina ait pris sa 6e faute en début de 4e quart-temps ! De retour dans la rotation, le Français a bien exploité ses 20 minutes de jeu contre Charlotte malgré la défaite : 20 points à 4/4 à 3 points, 7/11 en tout, avec l'agressivité offensive qu'il avait jusque-là du mal à afficher. Tous ses paniers ont été inscrits en deuxième mi-temps. Le "French Prince" avait bien choisi sa nuit, puisqu'il s'agissait de la French Heritage Night en NBA.

- Kevin Knox a copieusement arrosé (10/25), mais il a lui aussi montré l'agressivité offensive dont les Knicks ont besoin. Rapidement lancé dans le match à la place de Mario Hezonja, le rookie a inscrit 26 points et pris 15 rebonds en 41 minutes. Knox est d'ailleurs devenu le deuxième joueur de l'histoire de la NBA à inscrire au moins 25 points et 15 rebonds dans un match avant ses 21 ans.

- Tony Parker a encore été très utile pour les Hornets en sortie de banc. Outre ses 16 points, "TP" a provoqué la 6e faute de Frank Ntilikina et donné le tournis à Mitchell Robinson.

- Les Bucks ont remporté un match qui leur servira peut-être de référence en playoffs cette nuit à Toronto. Le choc de l'Est a tourné en faveur de Milwaukee sur le parquet des Raptors, sans que Giannis Antetokounmpo (19 points, 19 rebonds), n'ait eu à tout faire offensivement. C'est même Malcolm Brogdon qui a été le plus clutch, avec deux paniers à trois points pour égaliser, puis donner l'avantage à son équipe dans le money time. Milwaukee est du coup devenu la première équipe à battre Toronto deux fois cette saison. Vous avez dit avantage psychologique ?

- Kyle Lowry avait envoyé son cousin sur le parquet cette nuit : 0 point en 35 minutes, que des shoots à 3 points tentés et une première copie vierge au scoring depuis 2013 pour le meneur All-Star.

- Il y a moins d'une semaine, les Spurs avaient pris un 139-105 dans les dents contre le Jazz. On était alors prêts à prononcer l'extrême-onction pour San Antonio. Depuis, les choses vont nettement mieux. Cette nuit, la bande à Pop a même pris sa revanche à domicile contre Utah, avec davantage de certitudes dans le jeu, notamment en défense. Le trio DeRozan-Gay-Aldridge a fait le job (69 points) et le travail collectif des Texans a limité Rudy Gobert à 12 points et 8 rebonds, ce que le pivot français a tenté de compenser avec 7 passes.

- Il va falloir qu'Anthony Davis prenne une semaine de repos à un moment. Touché à la hanche, l'intérieur des New Orleans Pelicans a serré les dents pendant une partie du match contre les Pistons et a fini avec l'une de ses plus petites lignes de stats depuis bien longtemps : 6 points, 9 rebonds, 4 passes et 5 contres en 26 minutes. Sa simple présence sert généralement d'arme de dissuasion massive pour les audacieux du camp adverse, mais attention à ne pas trop jouer avec sa santé. Jrue Holiday a pris les commandes du jeu pendant ce temps-là avec 37 points à 14/22.

- Comme prévu, le calendrier des Pistons est en train de les mettre dans la panade. C'est la 4e défaite de suite de Detroit et il reste encore quelques gros morceaux à passer pour Motown.