113 CHA
106 MIN
108 WAS
113 DEN
117 ATL
114 UTA
98 PHO
118 DET
116 SAC
100 DAL
112 GSW
89 IND

CQFR : Harden incendie Miami, Utah calme Denver

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 6 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Wolves @ Pacers : 115-122

Warriors @ Magic : 96-103

Cavs @ Knicks : 125-118

Heat @ Rockets : 118-121

Sixers @ Thunder : 108-104

Jazz @ Nuggets : 111-104

---

- Les Rockets étaient décimés cette nuit au moment de recevoir Miami, avec trois joueurs importants de la rotation out (Eric Gordon, Kenneth Faried et Iman Shumpert). Du coup, qui dit rotation limitée, dit one-man show de James Harden. Le MVP en titre a complètement incendié le Heat avec 58 points (16/32), 10 passes, 7 rebonds et 4 interceptions. Si le barbu en chef ne s'était pas fâché, Miami aurait signé une deuxième belle victoire de suite au lendemain du game winner de Dwyane Wade contre Golden State. Les Floridiens comptaient en effet 21 points d'avance dans le 3e quart-temps et se sont sans doute cru arrivés un peu trop tôt...

- Petit coup de pompe pour les Warriors. Avec Kevin Durant au repos, Golden State est tombé à Orlando pour boucler un two-day trip complètement raté en Floride. Alfonzo McKinnie dans le cinq, c'est clairement moins funky que KD. Le Magic en a profité pour prendre provisoirement la 8e place à l'Est, en s'appuyant sur un Aaron Gardon inspiré (22 points, 15 rebonds).

- Stephen Curry a un peu forcé cette nuit, avec 33 shoots en 37 minutes dont 17 tentatives à 3 points. Les Splash Brothers ont cumulé 56 shoots à eux deux, soit presque autant que tout le cinq de départ du Magic (61)...

- Denver n'a pas profité du faux pas des Warriors pour reprendre la tête de la Conférence. La série de victoire des Nuggets a pris fin lors de la venue du Jazz. Si Utah s'est un peu fait peur sur la fin, Rudy Gobert et ses camarades ont livré un match très solide qui aura sans doute passé l'envie à tous les prétendants aux playoffs de les affronter au 1er tour. S'il n'a pas fini en double-double, Rudy Gobert a livré une prestation défensive de haut niveau (4 contres) en ne laissant pas Nikola Jokic rayonner (16 points à 5/15). L'homme-clé de la fin de match aura été Donovan Mitchell, auteur de trois paniers consécutifs dans le money time pour plier l'affaire malgré les assauts répétés des Nuggets.

- Mike Malone, le coach de Denver, sur ce qui a gêné Jokic cette nuit et empêché son équipe de l'emporter : "Rudy Gobert est un sacré défenseur. Avec Favors, ils ont usé Nikola". On valide.

- Kyle Korver reste un shooteur d'élite et un remplaçant très estimable. Il l'a rappelé cette nuit dans le Colorado, avec 22 points à 6/10 à 3 points.

- Pas de Paul George, pas de victoire. Laissé au repos pour soigner une épaule douloureuse, "PG13" a laissé Russell Westbrook mener le show en solitaire lors du match à domicile contre Philadelphie. L'expérience n'est pas à renouveler. Malgré le triple-double de son meneur (23 points, 11 rebonds et 11 passes), le Thunder a déjoué et plié contre des Sixers pourtant privés de Joel Embiid et même de son back up BOBAN. OKC restait sur 19 victoires de suite contre Philadelphie...

- Sans Embiid, le reste de la troupe de Brett Brown s'est responsabilisé. Le tandem Tobias Harris-Ben Simmons a été particulièrement tranchant, le premier inscrivant 32 points (11/19) pendant que le second signait un triple-double (11 points, 11 passes et 13 rebonds). En soutien, Jimmy Butler a lui aussi été plutôt propre avec 20 points au compteur. L'alchimie générale a été plutôt encourageante et Philly a tranquillement pu maintenir Indiana sous pression au classement pour la 3e place.

- Les Pacers, justement, continuent de faire front malgré un calendrier qui s'annonce diabolique dans les semaines qui viennent. Indiana a survécu cette nuit à Karl-Anthony Towns, injouable pendant un quart-temps (23 points et 7 rebonds dans les 12 premières minutes !). Si "KAT" a tout de même bouclé son match avec 42 points et 17 rebonds, Nate McMillan a réussi à mobiliser ses troupes pour éviter le trou d'air. Les Pacers peuvent remercier Bojan Bogdanovic, dont les 37 points ont eu un impact énorme sur le résultat.

- Les fans des Knicks peuvent respirer. La "mauvaise" série de deux victoires consécutives s'est arrêtée cette nuit, lors de la réception d'un autre cancre de la ligue, Cleveland. Les 59 points du banc new-yorkais auront tout de même prouvé que David Fizdale continue de ne pas forcément faire jouer ses éléments les plus productifs d'entrée de jeu, histoire de ne pas prendre trop de risques sur la Road to Zion...