CQFR : Kyrie, le réveil de la Force

CQFR : Kyrie, le réveil de la Force

Voici ce qu'il fallait retenir des 8 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les résultats de la nuit en NBA

Heat @ Hornets : 113-125

Hawks-Cavs : 114-136

Kings @ Magic : 107-99

Pistons @ Celtics : 105-108

Sixers @ Raptors : 112-129

Trail Blazers @ Rockets : 104-85

Wizards @ Grizzlies : 95-107

Clippers @ Thunder : 110-128

---

- Kyrie Irving est sorti de sa torpeur et ça fait plaisir à voir. Après un game à 3 points à Detroit deux jours plus tôt et un début de saison très timide, "Uncle Drew" a attendu le deuxième volet contre les Pistons pour lancer sa saison. 31 points (10/16), 5 passes, 5 rebonds et, surtout, une coupe de cheveux rafraîchie qui lui a donné des ailes. On a retrouvé le Kyrie virevoltant et chirurgical d'avant-afro.

- Voir Kyrie détruire les efforts défensifs d'une équipe et embarrasser un à un les types qui ont l'espoir de lui chourer la balle, ça reste un must en NBA.

- Blake Griffin lui a proposé un beau duel à distance (24 points, 16 rebonds), mais ce fail sur la dernière possession digne du Shaqtin'a Fool a malheureusement tout pour faire oublier sa bonne copie.

- Le Thunder aussi, s'est réveillé. Il a fallu attendre la venue des Clippers à OKC pour que l'on voit une équipe qui avait vraiment du mordant et des ambitions. Menés de 13 points à la mi-temps, Russell Westbrook et sa bande ont eu un gigantesque sursaut d'orgueil après le repos. Le 3e quart-temps à 39-10 pour OKC est l'un des plus violents de ce début de saison. Westbrook et George y sont allés de leurs 32 pions et le MVP 2017 a répondu au duel lancé par son nemesis Pat Beverley.

- C'était tellement chaud entre les deux - bon, à coups de regards et de menaces télépathiques, certes - que la police s'est rapprochée de l'action pour les surveiller...

- Il faut dire que Pat Beverley a ressorti son attaque dite du "tacle de la tête dans les jambes", passible d'une peine de 120 ans de prison. Un move difficile à exécuter, mais avec un fort taux de mortalité chez l'adversaire, surtout dans la zone du genou.

- On rappelle que le contentieux entre Westbrook et Beverley ne date pas d'hier. Russ n'a pas oublié que c'est l'excès d'engagement du pitbull des Clippers (à l'époque des Rockets) qui lui a coûté un ménisque.

- Kawhi Leonard est toujours invaincu cette saison. Pour son retour après un match de repos, le cyborg des Raptors (31 points) a été déterminant pour permettre à Toronto de remporter le petit choc de la nuit contre Philadelphie. C'était encore une fois le Kawhi que l'on aimait à Toronto. Celui qui arrache le coeur de son adversaire en même qu'il lui prend le ballon et fait constamment les meilleurs choix sur le terrain. Ben Simmons a ressenti ce frisson sur cette séquence.

Tony Parker n'est pas venu à Charlotte en pré-retraite. Le meilleur joueur français de l'histoire a encore quelques beaux restes et il l'a prouvé cette nuit lors de la venue du Miami Heat en Caroline du Nord. "TP" a été logiquement désigné homme du match après sa prestation foudroyante en sortie de banc : 24 points et 11 passes en 25 minutes face à une défense réputée solide. A 36 ans, Parker en a profité pour dépasser la barre des 19 000 points en carrière, ce que seuls 59 joueurs dans l'histoire sont parvenus à faire. Hall. Of. Fame.

- L'opération portes ouvertes se poursuit à Houston, constamment mené d'au moins 10 points à la maison avant de s'incliner devant Portland. En défense, c'est la cata. Presque comme si le coach en charge de la défense Jeff Bzdenik était parti à l'intersaison et n'avait pas été remplacé. Oh, wait, c'est exactement ce qu'il s'est passé... En attaque, c'est le désert malgré le retour de Chris Paul. James Harden n'est pas là pour aider et les camarades ne rentrent plus un shoot. Quatrième défaite de suite pour les Rockets avant un inquiètent road trip de cinq matches...

- Ce n'est pas pour dédouaner complètement Mike D'Antoni, mais matez un peu le banc de touche à sa disposition dans ce match : Gary Clark, Zhu Qi, Isaiah Hartenstein, Marquese Chriss, Michael Carter-Williams et Gerald Green. C'est quand même UN PEU léger quand on veut espérer faire la nique aux Warriors.

- Le début de saison le plus feel good et inattendu est pour les Kings. On se répète, mais cette équipe fait plaisir à voir. Elle ne tiendra sans doute pas le rythme, mais la team de Dave Joerger enchaîne les matches avec la même intensité et le même plaisir de bousculer les adversaires sur un air latino rythme up-tempo. Cette nuit, c'est le Magic qui a pris une leçon, avec Buddy Hield (25 points) et Nemanja Bjelica (21 points) en artificiers principaux. Sacto est à 5-3 et comme dirait Lafesse, pourvu que ça dure.

- Pour citer un autre philosophe, A'Salfo, le chanteur de Magic System, "c'est chaud, ça brûle". Pour qui ? Scott Brooks, pardi. Encore une défaite gênante pour les Wizards, balayés par les Grizzlies et leur meilleur marqueur... Garrett Temple (20 points). Washington en est arrivé à un point où le salut ne peut passer que par le retour de Dwight Howard. On en est là.

- Le fameux choc psychologique a fonctionné pour Cleveland. Pour leur premier match sans Ty Lue, les Cavs se sont imposés contre Atlanta et ne sont plus fanny. Rodney Hood avait (26 points à 4/4 à trois points) avait visiblement très envie de séduire Larry Drew.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest