CQFR : Les Lakers en déroute, Boston calme Philly

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 5 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Lakers @ Hawks : 113-117

Celtics @ Sixers : 112-109

Spurs @ Grizzlies : 108-107

Magic @ Pelicans : 118-88

Jazz @ Warriors : 108-115

---

- Les Lakers sont en train de se mettre dans la mouise. Avec tout le respect que l'on a pour cette équipe des Hawks, bien mieux classée que ce à quoi tout le monde s'attendait, perdre à Atlanta est une faute de parcours dont LeBron James et ses coéquipiers n'avaient vraiment pas besoin. Le triple-double du "King" (28 points, 16 passes et 11 rebonds) n'a pas suffi et c'est presque ce qu'il y a de plus inquiétant. Lorsque LeBron passait la seconde avec Miami ou Cleveland, le score suivait et l'adversaire était généralement impuissant. C'est moins le cas en ce moment...

- Luke Walton avait opté pour le même cinq que face aux Sixers : Rondo sur la banc, LeBron en meneur/ball handler principal avec Reggie Bullock, Brandon Ingram, Kyle Kuzma et JaVale McGee. En l'absence de Lonzo Ball et Josh Hart, c'est l'option que privilégie le coach californien. Ça n'a de nouveau pas payé. Deux des quatre remplaçants utilisés par Walton n'ont pas marqué le moindre panier (Lance Stephenson et Moritz Wagner) et la rotation serrée ne paye pas pour les Lakers.

- Avec le départ de Jeremy Lin, Trae Young va devoir jouer plus de minutes. Pas de problème pour le rookie, qui s'est régalé face aux Lakers avec 22 points, 14 passes et 6 rebonds. Le meneur des Hawks a orchestré le record égalé de paniers à 3 points pour Atlanta sur un quart-temps en ouverture du match avec un 10/17 cinglant.

- L'affiche de la nuit était à l'Est, avec un clash de prétendants au podium (et aux Finales NBA) entre Philadelphie et Boston. Kyrie Irving était absent et, devinez quoi, les Celtics ont remis en vigueur leur basket ultra collectif et ont été meilleurs. C'est injuste pour "Uncle Drew" tant il fait une bonne saison sur le plan individuel, mais Boston retrouve tout de suite ce qui fait sa force quand Rozier, Smart, Tatum, Morris, Horford et Brown reforment le noyau dur qui les a menés jusqu'en finale de Conférence l'année dernière. Sur le parquet des Sixers, ça a suffi à dominer une équipe new look qui a concédé sa première défaite depuis l'arrivée de Tobias Harris. Les deux équipes sont à égalité au 4e spot après ce match.

- Gordon Hayward n'a pas sorti beaucoup de gros matches cette saison, mais celui-là fait vraiment du bien. En sortie de banc, l'ancien joueur du Utah Jazz a claqué 26 points à 6/7 à 3 points (dont un panier important pour faire basculer Boston en tête à 1:50 de la fin) et montré le visage dont auront besoin les Celtics une fois les playoffs venus.

- Curieuse nuit pour les Warriors. Après un premier quart-temps canon contre le Jazz, Golden State a progressivement lâché prise face aux assauts de Donovan Mitchell (23 points), Rudy Gobert (13 points, 16 rebonds) et consorts, puis a finalement tout fait exploser dans le dernier quart-temps à coups de bombinettes de Stephen Curry. C'est dans cette faculté à accélérer de manière létale, même contre les équipes les plus solides, que les Warriors conservent un avantage gigantesque sur la concurrence.

- Rudy Gobert a bien gêné DeMarcus Cousins (4/17) et a sorti un nouveau match solide défensivement (13 points, 16 rebonds), enregistrant au passage son 46e double-double de la saison.

- Les Spurs ne sont pas passés très loin d'une 5e défaite de suite... Face à Memphis, emmené par un Avery Bradley auteur de son record personnel au scoring (33 pts), il a fallu que LaMarcus Aldridge prenne les choses en main à l'intérieur pour arracher la victoire. Alors que les Spurs avaient beaucoup misé sur leur adresse extérieure avant le money time (13/21), c'est la domination de "LMA" à l'intérieur qui a permis aux Texans de s'en sortir et de mettre fin à cette mauvaise passe.

- Sans faire de bruit, Orlando poursuit sa remontée au classement à l'Est. Le Magic a signé une quatrième victoire de suite, cette fois sur le parquet des Pelicans. Une boucherie (+30) à laquelle ont activement contribué Nikola Vucevic (25 pts), Evan Fournier (22 pts), Jonathan Isaac (20 pts) et Aaron Gordon (20 pts), pour permettre aux Floridiens de revenir à 1.5 au tie-breaker de la 8e place, pour le moment détenue par Detroit.