118 TOR
112 MIL

CQFR : Les Clippers foncent vers les PO, Lou Williams dans l’histoire

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 6 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Raptors @ Cavs : 101-126

Kings @ Wizards : 115-121

Pistons @ Nets : 75-103

Hornets @ Rockets : 106-118

Thunder @ Jazz : 98-89

Celtics @ Clippers : 115-140


- Lou Williams est devenu le joueur le plus prolifique de l'histoire de la NBA en sortie de banc, cette nuit, grâce à ses 34 points contre Boston. Le "super sub" des Los Angeles Clippers a encore fantastique et aidé son équipe à mettre fin (déjà...) à la bonne série des Celtics, désintégrés (140-115) au Staples Center. Williams dépasse du coup Dell Curry et s'assure de ne pas uniquement rester dans les livres d'histoire comme le premier joueur NBA ouvertement polygame.

- Avec cette victoire, conjuguée à la défaite de Sacramento sur le parquet de Washington, les Clippers ont non seulement pris 5 victoires d'avance sur la 9e place, mais aussi doublé Utah dans l'opération. Les joueurs de Doc Rivers pointent au 6e rang devant les Spurs et le Jazz. Eviter Golden State au premier tour serait déjà un bel acquis pour les Californiens.

- Les Celtics ont explosé défensivement, d'une manière qui semblait impossible la saison dernière. L'embellie n'est pas à remettre complètement en cause, mais on a de nouveau eu l'impression de voir Kyrie Irving (18 points, 11 passes) se battre contre des moulins avec personne capable de le suivre, si ce n'est Jaylen Brown (22 points) mais à un moment où la décision était déjà faite.

- Evidemment, tout le monde retiendra plus l'altercation entre Russell Westbrook et un fan du Jazz (voir notre article à ce sujet). Mais la victoire du Thunder à Salt Lake City est importante dans la course aux meilleurs spots à l'Ouest. Westbrook, justement, a pris ses responsabilités en fin de match lorsque le Jazz a recollé et a bouclé la partie avec 23 points, 11 rebonds et 8 passes. OKC a livré un bon match des deux côtés du terrain en limitant Utah à 89 points et en faisant shooter Donovan Mitchell et ses camarades à 36%.

- Paul George est toujours en difficulté en attaque depuis son retour de blessure et a shooté cette nuit à 2/8. On ne va pas encore s'alarmer, mais si cette équipe avait l'air aussi menaçante pour absolument tous ses adversaires potentiels en playoffs, c'est d'abord parce que "PG13" évoluait à un niveau phénoménal en attaque et en défense. Il lui reste un peu de temps pour se refaire la cerise.

- On notera quand même que Donovan Mitchell a appris à Nerlens Noel à faire le grand écart. Il n'est jamais trop tard pour se cultiver athlétiquement.

- De ce Cleveland-Toronto, là aussi, les gens auront plutôt tendance à retenir le pétage de plombs de Serge Ibaka sur Marquese Chriss. Mais la défaite des Raptors dans l'Ohio est surtout une nouvelle preuve que les Canadiens ne rattraperont sans doute pas Milwaukee en tête de la Conférence et de la ligue. Seuls 2.5 victoires séparent les deux équipes, mais on sent les Bucks un poil plus solides sur cette saison régulière.

- Kawhi Leonard était pourtant revenu de sa nouvelle mise au vert pour "gestion de sa charge de travail" et l'ancien joueur des Spurs a fait le job avec 25 points et 9 rebonds à 11/19. Pas suffisant pour empêcher la paire Collin Sexton-Kevin Love d'apporter un peu de bonheur aux spectateurs de la Q-Arena : 28 points et 5 passes pour le meneur rookie et 16 points, 18 rebonds pour le All-Star.

- Les Kings, battus à Washington, sont toujours à 4 matches de la 8e place, mais leurs affaires se compliquent. Sauf miracle, on n'imagine pas cette équipe qui a surpris et enthousiasmé tout le monde se qualifier pour les playoffs. Une issue qui n'est pas sans rappeler celle des Suns de la saison 2013-2014 sous les ordres de Jeff Hornacek.

- A la rue en première mi-temps (6 points et un paquet de shoots manqués), Bradley Beal est monté en pression en inscrivant 21 de ses 27 points après le repos pour guider Washington vers un succès qui ne changera a priori rien aux plans des Wizards pour des vacances anticipées.

- La bataille à distance entre Brooklyn et Detroit pour les places 6 et 7 s'est peut-être réglée en partie cette nuit. Les Nets ont complètement fait exploser les Pistons au Barclays Center, alors que Motown restait sur 8 victoires en 9 matches. Une preuve que Detroit était complètement à la masse ? Blake Griffin et ses coéquipiers ont enregistré le plus mauvais pourcentage d'adresse dans un match NBA depuis 3 ans et demi avec 27.8% ! Griffin et Drummond, à 6/24 en cumulé, y sont malheureusement pour quelque chose.

- Houston continue de carburer sans avoir à forcer. Les Rockets ont signé une 9e victoire consécutive en dominant les Hornets, privés de Nicolas Batum. Kemba Walker s'est mis en mode sauveur de la nation (40 points, 10 passes et 7 rebonds), mais ça n'a pas plus fait trembler que ça des Texans qui réussissent de mieux en mieux à soulager James Harden de tout le poids offensif. Si le MVP en titre a inscrit 28 points, l'aide de Clint Capela (19 points, 15 rebonds) et Eric Gordon (22 points) notamment, a fait du bien. Houston n'est qu'à 2 victoires des Nuggets et 3.5 des Warriors. Qui sait ?