105 BOS
87 PHI
108 GSW
100 OKC

CQFR : Dipo, Harden et PG13 au rendez-vous

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 4 matches de playoffs de la nuit dernière en NBA.

Cleveland vs Indiana

- En plus d'être un MIP indiscutable, Victor Oladipo était le meilleur basketteur sur le terrain dans ce game 1 entre Cleveland et Indiana. Oui, même avec l'un des trois meilleurs joueurs de tous les temps sur la feuille de match, qui plus est en triple-double.

- Avec 32 points, 6 rebonds, 4 passes et 4 interceptions à 11/19, "Dipo" a rayonné et prouvé qu'on pouvait éclabousser un match de son talent sans claquer de triple-double.

- Des fans des Cavs ont quitté la salle à -12 et à 2:30 de la fin du match. Triste. Ça a quand même dû rappeler quelques souvenirs à LeBron James. Le départ précoce était une spécialité des fans du Heat à l'époque...

- Ce match, c'était aussi un peu la résurrection de Lance Stephenson. Les Cavs n'étaient pas du tout "ready" pour "Born Ready", surtout en première mi-temps où il a pu faire le mariole, provoquer LeBron, jouer dur et, surtout, être efficace sans que personne en face ne parvienne à le calmer.

- On pensait que si les Cavs s'inclinaient dans ce game 1, ce serait à cause d'un craquage défensif complet. On ne peut pas dire que Cleveland a bien défendu, loin de là, mais avec 84 points marqués sur 100 possessions, l'attaque aussi a flanché et pas qu'un peu.

- JR Smith avait une sale mine - genre "je reviens de 3 nuits de folie à Vegas" - mais c'est l'un des seuls à avoir eu une activité et une combativité constantes. De retour dans le cinq pour le game 2 ?

Boston vs Milwaukee

- Si les trois premiers quart-temps ont franchement été très moyens, les derniers instants du 4e ont juste été fous. Entre le step back à 3 points à la Harden de Terry Rozier après avoir enrhumé Eric Bledsoe à 0.5 de la fin, et l'égalisation miraculeuse de Khris Middleton depuis le parking pour aller en prolongation, mieux valait ne pas être cardiaque.

- C'est un finish comme celui-là qui nous fait dire aux mecs qui nous ont rabâché toute la semaine dernière qu'il n'y a "que le foot qui peut vous donner des émotions comme ça", qu'ils feraient bien de reconsidérer leurs propos.

- Jayson Tatum n'a pas perdu en maturité entre la fin de la saison régulière et le début des playoffs. Mieux, il a donné l'impression d'avoir déjà connu des grandes batailles en post-saison. C'était pourtant le premier match de playoffs du rookie, épatant en attaque pendant une bonne partie du match (19 points, 12 rebonds), mais aussi crucial en défense, particulièrement en prolongation où son contre sur Malcolm Brogdon a contribué à enterrer les Bucks.

- Giannis Antetokounmpo a noirci la feuille (35 points, 13 rebonds et 7 passes), mais le "Greek Freak" a souvent paru tendu et agacé. Autre chose : les arbitres l'ont laissé s'en tirer un paquet de fois avec des marchers flagrants. Le lot des grands joueurs, a priori...

-  Offensivement, ce qu'ont proposé les Bucks était quand même très limité lorsque le ballon n'était pas dans les mains d'Antetokounmpo. S'ils veulent faire quelque chose dans cette série, il faudra que l'on voit un peu plus de choses de la part de Bledsoe et Parker notamment.

OKC vs Utah

- Dans la famille des rookies dont on croirait qu'ils vivent leur 12e campagne de playoffs, Donovan Mitchell est le papa. On a eu un peu peur pour le pied du meilleur scoreur du Jazz, mais des examens en cours de match n'ont rien révélé d'inquiétant. 27 points et 10 rebonds à 11/22 pour Mitchell face à OKC.

- Paul George avait prévenu les médias qu'il avait un alter ego surnommé "Playoff-P". Traduction : "j'ai été un peu à la rue sur la fin de la saison régulière, je vais vous montrer de quel bois je me chauffe en playoffs". Le changement d'identité a été parfaitement opéré puisque George a bouclé la rencontre avec 36 points, 7 rebonds et une adresse magnifique à 3 points (8/11).

- Quand "PG13" est aussi agressif offensivement, le Thunder fait peur et ressemble à nouveau à l'équipe qui a collé des torgnoles à quelques uns des favoris pour le titre durant la saison. C'était le cas cette nuit.

- Le banc d'OKC a eu un impact intéressant sur ce game 1. Alors que trois des starters (Westbrook, Adams et Brewer) ont un +/- négatif et que ceux de Melo et George ne sont que de +3 et +1, on remarque que l'ensemble du second unit (Abrines, Patterson, Grant, etc...) est en positif et s'est très bien comporté. Un atout auquel on ne s'attendait pas forcément.

- Shooter à 14/29 à 3 points (48%), ça aide bien. L'approche du Jazz était la bonne et on risque de voir Utah mettre OKC au défi d'afficher un pourcentage aussi élevé dès le prochain match.

Houston vs Minnesota

- Les Wolves ont comme prévu perdu le premier match de la série, mais il y a quand même des motifs d'espoir. Beaucoup leur prédisaient une correction, mais Minnesota n'est pas un 8e classique. A 7 minutes de la fin du match, les joueurs de Tom Thibodeau comptaient même un point d'avance.

- C'était avant que James Harden (44 points, dont 12 de suite dans le 4e) ne décide que la mascarade avait assez duré. Le favori pour le titre de MVP a pris les choses en main dans le money time pour permettre à son équipe d'éviter l'upset.

- On a quand même cru que Chris Paul allait être fidèle à sa légende de craqueur en playoffs. Sa mauvaise passe a offert à Jimmy Butler l'opportunité d'égaliser à 1.5 seconde de la fin, mais l'arrière des Wolves a été trop court.

- En regardant les stats de Karl-Anthony Towns, on pourrait croire que le garçon s'est blessé ou avait un gros problème de fautes. Raté. Certes "KAT" n'a pas été aussi actif qu'en saison régulière et était particulièrement surveillé, mais ses collègues l'ont inexplicablement sevré : 8 points et 12 rebonds à 3/9. On l'a peut-être oublié vu sa maturité et sa production folle en saison régulière, mais c'était lui aussi son premier match en playoffs.

- Même Derrick Rose a été plus entreprenant (ou alimenté) en attaque. Le MVP 2011 a mis un joli boxon avec 16 points et 4 passes à 7/14 lors de ses 24 minutes de participation.

- Si en dehors de James Harden les Rockets ont été dans l'ensemble un cran en-dessous de leur niveau habituel, Clint Capela a accueilli ce game 1 avec gourmandise : 24 points et 12 rebonds pour le Suisse, qui était à 20&10 à la mi-temps avant de baisser de pied.

Les résultats de la nuit en NBA

Bucks @ Celtics : 107-113

Pacers @ Cavs : 98-80

Jazz @ Thunder : 108-116

Wolves @ Rockets : 101-104