CQFR : Curry est un assassin

CQFR : Curry est un assassin

Voici ce qu'il fallait retenir des 9 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les résultats de la nuit en NBA

Hornets @ Celtics : 103-119

Bulls @ Cavs : 112-92

Suns @ Nets : 103-11

Heat @ Magic : 115-91

Pelicans @ Kings : 117-122

Wolves @ Thunder : 114-112

Clippers @ Warriors : 127-129

Mavs @ Blazers : 118-121

Grizzlies @ Lakers : 107-99

---

- Le match le plus spectaculaire de la nuit était assurément ce déplacement des Clippers à Golden State. Les joueurs de Doc Rivers ont fait ce qu'il fallait pour pousser les Warriors dans leurs retranchements. Simplement, les doubles champions en titre ont montré pourquoi ils étaient virtuellement invincibles. La manière dont Stephen Curry (42 points) et Kevin Durant (35 pts) ont géré le money time est un modèle d'efficacité et de domination. Un panier à 3 points plus la faute pour Steph, une bombinette from downtown de "KD" juste après, quelques stops, et un game winner à la dernière seconde de Curry après un drive victorieux devant Montrezl Harrell. Impitoyablement clutch.

- Les Mavs ont perdu en prolongation à Portland. Pourtant, tout le monde ne parle que de Luka Doncic et de son incroyable buzzer beater pour arracher la prolongation. On veut bien essayer de rester mesurés, mais quel garçon de cet âge est capable de faire ça, tout en adoptant une attitude "business as usual" dans la foulée ?

- Malheureusement pour Dallas, les exploits de leur rookie, encore auteur de 23 points, 11 rebonds et 6 passes malgré une adresse chancelante (7/21) les fêtes interviennent en pleine spirale négative avec cette 6e défaite de rang.

- On sentait le Thunder un tout petit peu sur la corde raide ces derniers temps. Minnesota en a profité et le 6e triple-double du mois de Westbrook (23 points, 11 rebonds et 10 passes) n'a pas empêché Andrew Wiggins de montrer qu'il pouvait être prolifique et clutch dans un match de basket. Le n°1 de la Draft 2014, auteur de 30 points, a inscrit le lay-up de la victoire à 14 secondes de la fin.

- Impossible d'accuser Westbrook d'avoir croqué sur l'avant-dernière possession des Wolves. Le meneur d'OKC a cherché Alex Abrines à trois points plutôt que de chercher à poursuivre son drive vers le cercle. L'Espagnol a raté (Paul George aussi, après un ultime passage sur la ligne de Wiggins), mais l'intention de faire jouer les autres était là.

- C'est Noël dans quelques heures et les Sacramento Kings sont à 54% de victoires après leur succès contre les Pelicans. On pourrait penser à un "Christmas miracle", mais ce que réussissent les Kings depuis le début de la saison ne doit rien au hasard. La façon dont Sacto a encore joué sans complexe, ni révérence face à Anthony Davis et NOLA est exceptionnelle. Surtout après avoir pris le bouillon dans le 1e QT (36-25).

- Qu'il ait 25, 26 ou 34 ans, Buddy Hield fait la meilleure saison de sa carrière. Ses 28 points à 6/11 à 3 points conjugués à l'apport tonitruant de Bogdan Bogdanovic (24 points) en sortie de banc et à la moisson (22 points, 17 rebonds) de Willie Cauley-Stein ont été décisifs. Le comportement global des Californiens dans leur magnifique dernier quart-temps (36-21), aussi.

- Quel meilleur contexte que le glamour de L.A. pour mettre fin à une série de cinq défaites de suite ? Les Grizzlies et leur rookie Jaren Jackson Jr (27 points) ont fait la différence dans le dernier quart-temps. Memphis peut remercier Mike "Snubbed for Life" Conley, dont les 11 points dans l'ultime période ont pesé lourd.

- En l'absence de JaVale McGee, qui se remet d'une pneumonie, et de Tyson Chandler, Ivica Zubac était à nouveau titulaire et s'est distingué en attaque avec 19 points. Sa défense sur Marc Gasol a elle été tout à fait respectable.

- On parle plus souvent du contrat trop élevé de Tyler Johnson que de ses qualités de basketteur. Ils les a démontrées cette nuit contre Orlando avec 25 points au compteur, dont un 3e quart-temps de feu à 20 points avec 5 paniers à 3 points. De quoi offrir à son coach Erik Spoelstra la 500e victoire de sa carrière. On est encore loin des 1210 de son boss Pat Riley mais les compétences sont là.

- On a eu un tout petit peu peur en voyant Gordon Hayward décoller pour convertir le alley-oop sur cette action, mais le langage corporel et la détente de l'ailier des Celtics, victorieux à domicile contre Charlotte après trois défaites de suite.

- Les Bulls ont remporté un deuxième match de suite pour la première fois de la saison. Deux responsables : Lauri Markkanen, 31 points, et les Cavs, qui ont lâché prise après la mi-temps.

Le classement

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest