CQFR : Jokic c’est du velouté, Ajinça se tape l’affiche

Petit retour sur les matches de la nuit en NBA avec les infos, événements, coups d'éclats et cagades les plus marquants.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
CQFR : Jokic c’est du velouté, Ajinça se tape l’affiche
Il y a tellement de matches, d'actions et d'histoires qui se disputent et s'écrivent chaque soir en NBA qu'il est difficile de garder un œil sur toutes les performances et les anecdotes. Mais notre crew est là pour vous mettre au parfum des infos les plus pertinentes (ou non) de la nuit. - Anthony Davis était au repos et les Nets sont dramatiquement mauvais en ce moment. Deux facteurs qui auraient dû permettre à Alexis Ajinça de chiller au moins 20 minutes sur le parquet du Barclays Center. Malheureusement, Alvin Gentry, peut-être agacé par les récentes sorties médiatiques du Français sur son temps de jeu, lui en a offert... trois. - Le pire, c'est que durant ces trois minutes, il a réussi à postuler pour le prochain Shaqtin'a Fool dans la catégorie Tragic Bronson... - Une fois l'an, Deron Williams aime rappeler qu'il fut jadis, en des temps immémoriaux, once upon a time (bref, il y a très, très, longtemps) un foutrement bon joueur de basket et l'un des meilleurs meneurs de sa génération. C'est tombé sur les Suns à Mexico City, où D-Will a réussi 23 points et 15 passes pour éclipser le carton de Devin Booker (39 points). - Bravo aux Knicks d'avoir relevé la tête après le coup très rude de la défaite au buzzer à Philly. S'agirait de ne pas trop fanfaronner non plus cela dit, puisque les Bulls étaient privés Jimmy Butler et Nikola Mirotic, ce qui a donné un 5 assez improbable avec Paul Zipser et le "moins bon Rookie of the year de l'histoire" (comme certains médias l'ont tristement surnommé), Michael Carter-Williams... - Histoire qu'un grand gars de l'Est brille quand même en l'absence de Kristaps Porzingis, Mindaugas Kuzminskas en a profité pour réussir le match le plus prolifique de sa "jeune" carrière en NBA avec 19 points en sortie de banc. Le Lituanien est l'une des bonnes trouvailles de la franchise. - Joakim Noah (12 points, 15 rebonds) et Derrick Rose (17 points) se sont eux aussi refait la cerise face à leur ancienne franchise. Il n'y a pas eu d'embrassades, si ce n'est avec Taj Gibson, seul cadre de l'ère Thibodeau présent au Madison Square Garden. - Par contre, le public du MSG qui siffle Carmelo Anthony après un airball à trois points, c'est un peu moche. On peut reprocher des choses à Melo, mais ce n'est pas en se comportant comme des bourrins devant un match de foot que les fans des Knicks vont aider leur franchise à redresser la barre. - Le basket c'est facile en fait. Pourquoi s'emmerder à mettre en place des systèmes alors qu'il suffit d'adopter l'approche de Stephen Curry ? - On se demande parfois si Nikola Jokic, excellent (7 passes décisives, 22 points et 10 rebonds) à Londres hier face aux Pacers, ne serait pas un meilleur meneur de jeu qu'Emmanuel Mudiay. Ce serait fun de le voir débuter au poste 1 et de décaler Mudiay, qui est le passeur le moins prolifique de la ligue en termes d'assists parmi les meneurs titulaires, en 2. Bon, un point guard de 2,11 m, ça ferait quand même curieux, il faut le reconnaître... - Plus pénible et douloureux qu'une visite de contrôle chez le proctologue ? Jouer contre les Spurs alors qu'ils sortent d'une défaite à la maison. Les Lakers ont pris 40 points dans la face par les Texans, qui réagissent toujours violemment après une déconvenue. - Boban Marjanovic n'avait plus été contré aussi sèchement depuis un match avec les U8 de Belgrade, alors qu'il ne mesurait que 2,04 m. L'exploit est signé JaVale McGee. Ou, comme le prononce le Shaq, "Djeuvayyyle Meuk-gui".
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest