Danny Granger n’est plus le « visage de la franchise »

En toute lucidité, Danny Granger a reconnu qu'il n'était plus la vitrine des Indiana Pacers, désormais portés par Paul George et Roy Hibbert.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Danny Granger n’est plus le « visage de la franchise »
Peu épargné par les blessures ces dernières saisons, Danny Granger a logiquement perdu son statut de franchise player à Indiana. Et alors qu'il est à nouveau sur le flanc pour plusieurs semaines, il a désormais conscience que les cartes ont été redistribuées au sein d'une équipe des Pacers construite autour de nouveaux leaders.
« C’est ma dernière année de contrat. Quand on parle de ‘visage de la franchise’, on pense à Paul George et à son contrat », indique-t-il à l'Indy Star. « Mais je pense qu’il y a trois visages dans cette équipe, honnêtement. Il y a Roy Hibbert, Paul et David West. Mais Roy et Paul sont les principaux visages. »
Et si Paul George apparaît comme la nouvelle vitrine de l'équipe, Granger insiste sur le fait que les Pacers puisent avant tout leur force dans la complémentarité de leur effectif.
« Notre équipe n’est pas construite autour d’une superstar qui va planter 25 points par matches. Notre équipe ne sera jamais comme ça. Pas avec les talents que nous possédons. »
A 30 ans, il espère désormais que les blessures le laisseront enfin tranquille. Et même s'il parvient à retrouver son meilleur niveau, il considère qu'il est désormais trop âgé pour redevenir le patron des Pacers.
« Nous sommes plus vieux. J’ai 30 ans, David en a 33. Vous voyez ce que je veux dire ? », fait-il remarquer. « Je l’ai été pendant longtemps mais je suis plus vieux désormais. C’est ma dernière année de contrat et on ne sait pas ce qui va se passer l’année prochaine. Alors il va falloir tout donner cette année. »
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest