114 DET
120 MIN
116 BOS
106 DAL
116 NOP
122 HOU
109 SAS
113 MEM
108 GSW
122 UTA
98 LAC
88 TOR

Danny Green, des débuts à la… Jabbar

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Malgré la défaite dans le derby, les Lakers peuvent se satisfaire de l'impact de Danny Green, devenu le meilleur débutant de l'histoire de la franchise.

Si on s'arrêtait à ce premier match des Los Angeles Lakers cette saison - une défaite dans le derby de L.A. - on en conclurait que Danny Green est sans doute la meilleure recrue de l'été pour les Purple and Gold. La donne changera sans doute après quelques rencontres, lorsqu'Anthony Davis aura réussi quelques cartons avec les Angelenos. En attendant, Green est l'étincelle d'une première soirée un peu terne pour Frank Vogel et son groupe.

Là où LeBron James, "AD" et les autres se sont progressivement éteints face à l'intensité physique des Clippers, le champion NBA 2019 avec Toronto a rayonné. Sans ses 28 points et 7 rebonds à 10/14 dont 7/9 à 3 points, ce n'est sans doute pas de 10 points que les Lakers se seraient inclinés. Danny Green a joué avec confiance, constance et justesse, orchestrant le run du 3e quart-temps qui a remis sa nouvelle équipe dans le droit chemin. A coups de banderilles extérieures et de bons choix de jeu, l'ancien joueur des Spurs a pesé et justifié le choix de Rob Pelinka de lui offrir 30 millions de dollars sur deux ans.

"Avec le talent qu'il y a autour de lui, il va avoir beaucoup de positions ouvertes. Il a été très agressif et on ne l'a pas utilisé uniquement comme shooteur dans le coin. On a posé des écrans pour lui et on s'est servi de son jeu en transition. Danny a fait un match magnifique", s'est réjoui Frank Vogel dans des propos relayés par Spectrum Sportsnet.

Le meilleur débutant de l'histoire des Lakers

Les débuts de Danny Green ont en effet été tellement probants qu'ils l'ont placé de manière étonnante dans la lignée de l'une des légendes de la franchise. Le 23 octobre 1975, Kareem Abdul-Jabbar, transfuge des Milwaukee Bucks, inscrivait 27 points et 20 rebonds au Madison Square Garden pour sa première apparition sous le maillot des Los Angeles Lakers. Personne n'avait fait mieux depuis. Pas même Shaquille O'Neal, 23 points en 1996, ou LeBron James, 26 points en 2018. Avec 28 points cette nuit, sur le parquet d'un Staples Center décoré aux couleurs des Clippers, Danny Green a fait mieux.

Il ne marquera évidemment pas l'histoire des Lakers comme "KAJ", mais c'est un signal fort de ce début de saison. Il n'y aura sans doute pas de campagne victorieuse pour les Californiens sans un Green impliqué et au moins aussi prolifique, si ce n'est plus, que lors de son passage court mais glorieux à Toronto. L'homme qui murmurait à l'oreille de Kawhi Leonard tournait à 10.3 points et 4 rebonds de moyenne à 45.5% à 3 points. En playoffs, son expérience et son sang froid s'étaient également révélés précieux. C'est cette fois dès la saison régulière que les Lakers auront besoin de s'appuyer sur les qualités du nouveau "meilleur débutant" de l'histoire de la franchise la plus titrée de tous les temps en NBA.

Les stats de Danny Green en 2018-2019

SeasonTeamGMinFGMFGAFG%3PM3PA3P%FTMFTAFT%ORDRRebAstTOStlBlkPts
2018-19TOR8027:423.77.946.52.55.445.50.50.684.10.83.24.01.60.90.90.710.3