Dante Exum officiellement à la draft 2014 !

Dante Exum a annoncé officiellement sa candidature à la draft 2014. Encore un prospect de choix pour une draft NBA qui s'annonce ultra-talentueuse!

Benoît JametPar Benoît Jamet  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Dante Exum officiellement à la draft 2014 !
C'était le serpent de mer des dernières semaines en ce qui concerne la prochaine draft NBA (26 juin 2014, lieu à déterminer à New York) mais, cette fois, c'est officiel, Dante Exum sera au rendez vous dès 2014. Le prospect australien s'est engagé dans la foulée avec Rob Pelinka, l'agent de Kobe Bryant, James Harden et Andre Iguodala. Fils de Cecil Exum (ancien coéquipier de Michael Jordan à North Carolina), le combo guard est un énorme point d'interrogation mais, également, l'une des futures attractions de la foire aux talents de juin prochain. Chad Ford d'ESPN le classe actuellement en 4e position de son Big Board, derrière les monstrueux Joel Embiid, Andrew Wiggins et Jabari Parker mais ce classement est effectué sans réelle point de comparaison puisque Exum n'a jamais foulé les parquets NCAA. Pur produit de l'Académie des Sports australienne (l'INSEP de l'île-Continent), il fait merveille à chacune des ses apparitions avec les sélections de jeunes des Boomers (surnom de l'équipe nationale australienne de basketball). Cet été encore, i avait ébloui le Championnat du Monde U-19, donnant une leçon à la Rojita en quart de finale (BasketActu vous en avait parlé) et gagnant sa place dans le meilleur cinq du Tournoi, devant des joueurs comme Marcus Smart (USA). Sûrement encore un peu juste physiquement (il prendra 19 ans le 13 juillet prochain), son potentiel va lui valoir un intérêt extrêmement poussé de la part de franchises étant prêtes à investir sur un prospect à couver. Peut-être pas le plus NBA-ready, il semble que son potentiel à long terme soit digne de Parker ou Wiggins. En tout cas, son choix de rejoindre la cuvée 2014 de la draft ne fait qu'accentuer la difficulté pour les GM's de choisir entre de nombreux joueurs de talent. Une telle multitude de talents protéiformes a pour conséquence de repousser des joueurs comme Dario Saric, Marcus Smart ou Aaron Gordon vers les 6e ou 7e choix. Le tanking n'aura peut-être jamais eu plus de sens que cette saison.
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest