Daryl Morey sévère avec ses Rockets

Daryl Morey s'est montré particulièrement dur avec la dernière saison des Houston Rockets. Un moyen de mettre la pression sur le groupe actuel ?

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Daryl Morey est l'homme à la base du renouveau des Houston Rockets avec notamment les recrutements de James Harden et de Dwight Howard. Le GM de la franchise texane a l'habitude de faire l'actualité, notamment pour sa passe d'armes avec le propriétaire des Dallas Mavericks, Mark Cuban. Même si l'équipe a échoué l'an dernier au premier tour des playoffs contre les Portland Trailblazers, les Rockets sont clairement en progression et ils figurent dans la liste des meilleures formations de la ligue. Pourtant, Daryl Morey a été très dur avec son groupe à l'heure de faire un bilan :
"Dans l'ensemble, on est une équipe moyenne, on veut être une franchise du top 10. Être une équipe dans le top 10 des deux côtés du parquet, c'est la carte d'entrée pour être un prétendant au titre de champion", a expliqué Daryl Morey à l'Associated Press.
4ème meilleur attaque, 12ème meilleur défense de la ligue l'an dernier, les Houston Rockets font évidemment partie du top 10 de la NBA (surtout avec un bilan de 54 victoires et 28 défaites). On ne comprend pas vraiment cette sortie médiatique du GM de la franchise texane. Avec ce timing un peu bizarre (juste avant le début de la saison), il peut y avoir deux lectures de ses propos : un coup de pression afin de mobiliser ses joueurs avant les prochaines échéances pour exiger une meilleure performance que l'an dernier (en playoffs notamment) ; ou alors, une façon d'annoncer que son équipe n'est pas dans les 10 meilleures de la ligue et d'anticiper une baisse de résultats à cause des nombreux départs de l'intersaison (Chandler Parsons, Omer Asik, Jeremy Lin). Sur le papier, l'effectif des Rockets est moins fort que l'an dernier, mais avec le duo James Harden - Dwight Howard, la saison régulière risque une nouvelle fois d'être une réussite pour la franchise de Daryl Morey, en attendant la réalité des playoffs bien sûr...
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest