David Blatt : « La blessure de Kyrie Irving est la conséquence d’un contact »

Accusé d'avoir utilisé Kyrie Irving sans la moindre précaution lors du Game 1, David Blatt s'est défendu d'être à l'origine de la terrible blessure contractée par son meneur.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
David Blatt : « La blessure de Kyrie Irving est la conséquence d’un contact »
La blessure de Kyrie Irving est un énorme coup dur pour David Blatt qui va devoir composer sans son meneur titulaire pour l’ensemble de la série face à Golden State. Une immense perte pour le coach des Cavaliers, pointé du doigt pour avoir utilisé pendant 43 minutes un joueur déjà ralentis par des douleurs au genou et qui était sans doute trop juste pour tenir sa place lors d’un match aussi intense que le Game 1 des finales NBA. Des critiques injustifiées aux yeux du technicien qui estime que la blessure subie par le All-Star n’est que la conséquence d’un choc malencontreux contre le genou de Klay Thompson.
« De mon point de vue, sa blessure est due à un coup reçu sur le côté de son genou. Cette blessure est intervenue à la suite d’un contact ce qui a provoqué une fracture de la rotule. »
A en croire David Blatt, il n’y avait donc aucune raison de réduire le temps jeu de son meneur qui avait reçu le feu vert des médecins pour jouer sans la moindre restriction malgré une tendinite au genou que beaucoup considèrent comme à l’origine de la fracture de la rotule contractée en toute fin de Game 1.
« C’est une question à poser aux docteurs mais à mon avis, cela n’est absolument pas le cas. Cela n’a aucun rapport avec ça. »
En utilisant Kyrie Irving avec plus de précaution, les Cavaliers auraient-ils évité le pire ? Difficile à dire même si David Griffin estime lui aussi que l'ancien numéro 1 de draft s'était débarrassé de sa tendinite au genou et qu'il était donc en mesure de tenir sa place.
« C’est une blessure qui n’a aucun rapport avec la nature de la précédente », insiste le GM des Cavs. « Je serais naïf de dire que cela n’a aucun rapport parce que nous ne le saurons jamais. Mais en toute objectivité et en nous basant sur tous les avis que nous avons recueillis, tout le monde est d’accord pour dire qu’il n’y avait pas de risque supplémentaire. »
Toujours est-il que sans Kyrie Irving, la tâche s'annonce plus compliquée que jamais pour les Cavaliers qui n'ont plus qu'à prier pour que l'infirmerie ne se remplisse par encore davantage sous peine de voir leurs chances de titre NBA s'envoler définitivement...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest