Trop vulgaires, des membres de la Dream Team ont fait craquer David Robinson

Le très pieux David Robinson n'a pas du tout encaissé les vilains gros mots que MJ, Barkley and co balançaient à longueur de journée.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / G.O.D.
Trop vulgaires, des membres de la Dream Team ont fait craquer David Robinson

Dans son ouvrage sur la Dream Team, Jack McCallum dévoile un paquet d'anecdotes savoureuses sur les membres de l'équipe et la façon dont leurs personnalités et leur caractères se confrontaient parfois. Dans le chapitre consacré à David Robinson et à sa personnalité sage, pieuse et diplomate, le journaliste se souvient d'un épisode qui lui a permis de comprendre à quel point "L'Amiral" ne supportait parfois pas le langage ordurier de certains de ses camarades de l'époque.

Lors d'une partie de golf en plein milieu des JO 92 à laquelle participaient Charles Barkley et Clyde Drexler, ces deux derniers prenaient un malin plaisir à jurer à tort et à travers à chaque coup manqué (et avec "Chuck" il y en avait des tonnes), autant pour se défouler un peu que pour taquiner et irriter leur camarade Robinson.

Après un ou deux avertissements sur le fait qu'ils ne devaient pas blasphémer ou s'exprimer dans ces termes-là, particulièrement Barkley, Robinson a sévi. Le franchise player des San Antonio Spurs a récupéré le matériel de golf sans un mot et est retourné tranquillement à l'hôtel de la délégation américaine, laissant Barkley et Drexler en plan.

Les deux filous ont alors compris ce jour-là qu'il ne valait mieux pas contrarier leur camarade, aussi gentil qu'il puisse paraître...

Si vous voulez en savoir plus sur David Robinson et sa légende - car oui, au-delà de son côté propre sur lui, c'était un p***** de joueur de basket - Antoine a écrit à son sujet sur BasketSession il n'y a pas longtemps.

David Robinson en NBA c'était quand même un foutu phénomène all-round :

  • Deux titres de champion en 1999 et 2003.
  • Le dernier quadruple-double à ce jour : 34 points, 10 rebonds, 10 passes et 10 contres en 1994.
  • Un titre de MVP en 1995.
  • Un titre de meilleur scoreur en 1994.
  • Un titre de meilleur rebondeur en 1991.
  • Un titre de meilleur contreur en 1992.
  • Un titre de meilleur défenseur de l'année en 1992
  • 10 sélections au All-Star Game.

Et on en passe...

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest