124 CLE
148 OKC
97 ATL
113 CHI
111 NOP
104 MEM
105 CHA
106 MIA
116 PHI
94 MIL
115 MIN
109 TOR
125 UTA
113 LAC
117 POR
108 DAL
116 HOU
108 GSW

Dee Spencer restera au MSB

Julien DeschuyteneerPar Julien Deschuyteneer Publié

Après une défaite très inquiétante ce week-end face au Havre (66-54), l'atmosphère était bien lourde dans la Sarthe. Incapable de remporter le moindre match en Euroleague, guère convaincant en Pro A, le MSB traverse une grosse période de doute et de remise en questions. Premiers pointés, les deux stars annoncées qui n'en sont finalement pas, […]

Dee Spencer restera finalement au Mans

Après une défaite très inquiétante ce week-end face au Havre (66-54), l'atmosphère était bien lourde dans la Sarthe. Incapable de remporter le moindre match en Euroleague, guère convaincant en Pro A, le MSB traverse une grosse période de doute et de remise en questions. Premiers pointés, les deux stars annoncées qui n'en sont finalement pas, Dewarick Spencer et David Bluthental. Si le second déçoit fortement tant ses stats et son implication sont loin de celles attendues pour celui qu'on présentait comme le leader du groupe, l'ancien Roannais ajoute à des difficultés sportives un comportement plus que limite. Alors qu'il avait été annoncé qu'il avait été convoqué par son président, Christophe Le Bouille, tout le monde attendait son prochain licenciement.

Il n'en sera rien, selon un entretien accordé par Le Bouille au quotidien Ouest-France :

"Il y aura une sanction, pas de licenciement. J'ai vu des choses en déplacement, notamment à Zagreb, qui ne m'ont pas plu", déclarait-il en référence à une sortie nocturne poussée et à un entraînement matinal séché avant de rappeler sa responsabilité, et celle des autres Américains, dans la situation que vit le MSB : "À titre divers, Chase, Spencer et Bluthenthal nous ont déçus. Les trois ont une grosse part de responsabilité dans la situation que nous vivons. Pour la première fois, je me suis fâché dans les vestiaires, samedi dernier. Ils en ont pris pour leur grade. Ils sont décevants."

Si Dee Spencer ne fera (pour le moment ?) que l'objet d'une procédure disciplinaire, Christophe Le Bouille entend bien apporter des corrections à son effectif. Et elles ne passeront pas par un changement de coach :

"Cette équipe ne pourra pas atteindre ses objectifs telle qu'elle est actuellement. Mais on ne va pas se précipiter. On va prendre le temps d'étudier toutes les pistes possibles. [...] Je le (JD Jackson - ndlt) connais depuis de longues années. Je connais son état d'esprit. Ce ne sera pas l'entraîneur qui partira, ce sont les joueurs. Nous avons lancé une recherche auprès des agents sur les postes 1-2-3. [...] Deux hypothèses s'offrent à nous. Rajouter un élément dans la ligne arrière en conservant l'effectif actuel ou nous séparer d'un élément et le remplacer. Une fois l'option choisie, il faudra trouver le bon profil."

Une petite victoire ce soir face à Avellino permettrait également de bien détendre l'atmosphère...