Delonte West : « Je suis l’un des meilleurs free agents sur le marché »

De retour aux Etats-Unis après une courte expérience en Chine, Delonte West espère désormais convaincre une franchise NBA de le signer pour la deuxième partie de saison.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Delonte West : « Je suis l’un des meilleurs free agents sur le marché »
Parti cet été rejoindre le championnat chinois, Delonte West n'aura effectué qu'un bref passage aux Shangai Sharks qui ont décidé de se séparer de lui après seulement quatre matches. Les rumeurs n'ont évidemment pas tardé à courir sur les vraies raisons qui ont poussé le club de Yao Ming à couper celui qui a trop souvent fait parlé de lui pour ses frasques extra-sportives et qui aurait une nouvelle fois été renvoyé pour des raisons disciplinaires. Des bruits de couloirs auxquels l'ancien Celtic a coupé court, indiquant qu'il était blessé et que les Sharks avait besoin de libérer une place dans l'effectif pour renforcer leur secteur intérieur. De retour aux Etats-Unis, il entend passer les vacances de Noël dans son Maryland natal tout en gardant en tête un retour en NBA pour la deuxième partie de saison. Et s'il s'est forgé une solide réputation de joueur ingérable en huit ans au sein de la grand ligue, l'enfant terrible, décrit comme bipolaire, veut convaincre ses éventuels prétendants qu'il est désormais un joueur apaisé et qu'il est prêt à relever un nouveau challenge.
« Le malentendu entre la NBA et moi c’est que j’ai été étiqueté bipolaire alors que je crois ne pas l’être  », a-t-il expliqué au Boston Globe. C’était plus un mélange de compétitivité et d’envie de gagner qui ont généré de la frustration. Quand j’étais énervé, je n’avais pas les qualités pour communiquer  avec mes entraîneurs et mes coéquipiers et leur parle de mes problèmes. »
Après une Summer League disputée cet été avec les Clippers et durant laquelle il n'avait pas convaincu, Delonte West a-t-il toujours le niveau pour évoluer en NBA ? S'il déclare avoir guéri de sa blessure et avoir retrouvé son poids de forme, c'est avant tout son comportement qui pose toujours question après une dernière expérience malheureuse aux Mavs en 2012 et une dispute avec Rick Carlisle qui avait précipité son départ du Texas.
« Tout ce que je ceux, c’est jouer au basket, jouer aussi dur que possible et tout donner sur le terrain », clame-t-il aujourd'hui. « Si on doit perdre, je sais désormais comment mieux canaliser ma frustration. Donc je prie pour avoir une opportunité. Je pense que n’importe quelle équipe qui me donnera ma chance obtiendra tout ce dont elle a besoin et plus encore. »
Aujourd'hui âgé de 31 ans et père de deux enfants, c'est un Delonte West qui se décrit lui-même comme plus mature qui espère effectuer son come-back en NBA dans un rôle de leader de vestiaire.
« Je sais que de nombreuses équipes ont besoin d’aide à l’arrière. Et je suis l’un des meilleurs free agents sur le marché. Je vais juste prier pour obtenir une chance. »
A partir du 5 janvier 2015, les franchises NBA auront la possibilité de signer des free agents pour des contrats de 10 jours. Reste à voir si l'une d'entre elles considérera le sulfureux Delonte West comme la meilleure occasion à saisir...
Afficher les commentaires (13)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest