133 Charlotte Hornets CHA
109 Washington Wizards WAS
96 Toronto Raptors TOR
91 Detroit Pistons DET
95 Brooklyn Nets BKN
100 San Antonio Spurs SAS
94 Atlanta Hawks ATL
93 New Orleans Pelicans NOP
112 Chicago Bulls CHI
119 Golden State Warriors GSW
114 Oklahoma City Thunder OKC
90 Los Angeles Lakers LAL
101 Milwaukee Bucks MIL
106 Miami Heat MIA
105 Memphis Grizzlies MEM
99 New York Knicks NYK
105 Sacramento Kings SAC
120 Utah Jazz UTA
109 Los Angeles Clippers LAC
104 Denver Nuggets DEN

Le gros coup de gueule de DeMar DeRozan !

BasketSessionPar BasketSession Publié

Après le revers des Toronto Raptors face aux Golden State Warriors, l'arrière canadien DeMar DeRozan a pesté contre les décisions arbitrales.

Lors de la défaite des Toronto Raptors face aux Golden State Warriors (125-127), les joueurs canadiens ont été très agacés par les décisions arbitrales dans les derniers instants.  En effet, les arbitres ont décidé dans un premier temps de rendre le ballon aux Raptors avec une seconde au chrono. Après la révision vidéo, les hommes en gris ont changé d'avis en donnant la possession aux Warriors avec trois secondes restantes. Pourquoi ? Car les arbitres ont vu que DeMar DeRozan était dehors du terrain en touchant le ballon. Pourtant, la NBA a bien précisé que l'utilisation de la vidéo était seulement pour savoir l'équipe détentrice du ballon au moment de la sortie de celui-ci. Une erreur qui a agacé l'arrière des Raptors...

"Je pensais que ce n'était pas possible de faire ça. Je ne suis pas un arbitre, et je connais cette règle. Mais si j'ai tort, vous pouvez me corriger. C'est vraiment frustrant d'avoir l'impression de jouer à 5 contre 8. Certaines décisions des arbitres ont été terribles. C'est tout", a déploré DeMar DeRozan pour USA Today.

Autant le dire tout de suite, la NBA ne devrait pas laisser passer cette sortie de la part de la star des Raptors. Cette saison, les joueurs de la Ligue ont poussé plusieurs coups de gueule envers les arbitres et les tensions entre les deux camps ne devraient pas s'apaiser après les propos tenus par DeMar DeRozan.