DeMarcus Cousins : King Of Sacramento

DeMarcus Cousins a évolué depuis le début de la saison. Plus complet, plus influent, il s'impose enfin comme le patron des Sacramento Kings.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
DeMarcus Cousins : King Of Sacramento
Parmi les nombreuses actions de grandes classes que nous offrent les joueurs NBA chaque soir, nous avons retenu un coast-to-coast de DeMarcus Cousins face aux Rockets, il y a une semaine. Après une interception dans son camp, le pivot des Sacramento Kings a remonté tout le terrain en dribble avant de placer un gros dunk sur les joueurs de Houston revenus en défense. Le genre d’action digne de Shaquille O’Neal au All-Star Game. Le genre d’action que JaVale McGee essaye de réaliser à chaque rencontre, finissant le plus souvent dans le bêtisier de la semaine. Le genre d’action que Cousins réalise de plus en plus cette saison. Même s’il n’a jamais été particulièrement manchot comparé à d’autres joueurs de sa taille, « DMC » est plus connu pour sa force physique que sa vitesse et son agilité balle en main. Pourtant, il est fréquent que la star des Kings fonce tout droit en contre-attaque après avoir pris un rebond défensif. Le plus souvent, il termine l’action tout en puissance mais il lui arrive aussi de lâcher la gonfle dans le bon timing, tel un meneur. Un journaliste du Sacramento Bee lui a même demandé en plaisantant s’il se sentait prêt pour le « Skills Challenge », le concours des meneurs du All-Star Weekend.
« Je serais sûrement le premier grand à y participer », lui a rétorqué Cousins avec humour.
DeMarcus Cousins entend bien montrer ses talents de showman lors de coast-to-coast endiablés en février prochain. Le natif de l’Alabama a effectivement une chance de participer à l’évènement vu ses performances actuelles. Même si les Kings ne décollent pas des bas-fonds de la Conférence Ouest, le géant est en progression dans l’ensemble des catégories statistiques majeures à savoir les points, les rebonds et les passes. Les caviars, justement, DMC les distribue de plus en plus.
« Je n’ai pas fait autant de passes depuis ma saison rookie. Ça n’a pas toujours été comme ça », reconnait-il.
DeMarcus Cousins aurait-il décidé de s’inscrire dans la lignée des pivots-passeurs prestigieux comme Vlade Divac et Brad Miller, eux-aussi passés par les Sacramento Kings ? En réalité, c’est l’ensemble de son jeu qui a progressé. Le protégé de Shaq choisit mieux ses tirs et il est donc plus efficace (49% de réussite aux tirs contre 46% l’an passé). Cousins marque plus de points (23,3) et prend plus de rebonds (11,5). Son impact sur le jeu tend à évoluer.
« Je savais qu’il était doué mais on apprécie encore plus ses qualités lorsque l’on est avec lui sur le terrain. »
Le pivot des Kings avait tendance à s’écarter du cercle pour pilonner à mi-distance – sans pour autant trouver la mire – ces dernières saisons. Désormais, il prend la majorité de ses tirs (68%) sous le cercle. Il provoque donc les prises à deux, ce qui lui permet de ressortir la balle sur les nombreux shooteurs de Sacramento. La progression de DeMarcus Cousins est visible, même s’il continue de prendre beaucoup de fautes techniques (dix déjà cette saison), de râler auprès des arbitres ou de faire preuve d’immaturité auprès de ses adversaires. Pour autant, il commence enfin à prendre le contrôle de SON équipe. Les reporters du Bee soulignent les efforts du jeune homme qui encourage avec véhémence ses coéquipiers lorsqu’il est sur le banc. DeMarcus Cousins ne sera peut-être jamais le joueur dominant capable d’écraser la ligue mais il faut reconnaître qu’il un joueur fantasque que l’on prend plaisir à voir jouer juste pour le bonheur de voir des actions improbables… [youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=t5vPfE47ivQ[/youtube]
Afficher les commentaires (6)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest