DeMarcus Cousins n’aura peut-être pas le max aux Pelicans…

BasketSessionPar BasketSession Publié

Le succès des New Orleans Pelicans en l'absence de DeMarcus Cousins aurait fait réfléchir les dirigeants. Ils ne sont pas sûrs de vouloir lui proposer le jackpot cet été.

Avec son gabarit, son profil et l’évolution de la ligue vers de plus en plus de « small ball », il semblait évident qu’Anthony Davis et les New Orleans Pelicans seraient meilleurs avec leur All-Star installé au poste de pivot et un intérieur fuyant à ses côtés pour étirer le jeu. Pourtant, les dirigeants ont fait l’exact opposé. Ils ont pris le chemin inverse des autres franchises NBA en février 2017. Alors que la majorité des équipes ringardisaient leurs grands pour garder des groupes plus mobiles, les Pelicans ont tenté un pari en faisant venir DeMarcus Cousins. DMC et AD. Un remix John Calipari-ien des « Twin Towers ». Sexy sur le papier.

En soit, leur association fonctionne plutôt bien. NO a certes manqué les playoffs en 2017. Mais l’équipe d’Alvin Gentry était déjà installé dans le top huit de la Conférence Ouest quand Cousins s’est déchiré le tendon d’Achille fin janvier dernier. Le bilan était positif sans être brillant. Il est étincelant depuis. La blessure du géant a poussé le front office à lâcher un tour de draft pour mettre la main sur Nikola Mirotic. C’était le joueur parfait pour ce système. Le complément idéal de Davis. Encore plus que Cousins.

Avec son adresse extérieure, l’Espagnol libère des espaces pour sa superstar qui a plus d’opportunités d’attaquer le cercle ou de conclure en alley-oops. Et inversement. Les Pelicans ont un Net Rating de +10,7 sur 100 possessions quand les deux hommes partagent le parquet. Cette statistique est même montée à +19,4 en playoffs. Comparaison oblige, le duo formé par Anthony Davis et DeMarcus Cousins affiche un différentiel sur 100 possessions de +4,2. Nettement moins flatteur.

La question se pose réellement : la franchise de Louisiane doit-elle conserver son pivot All-Star ? Et à quel prix ? Probablement pas le maximum. Avant cette fin de saison incroyable – les Pelicans ont tapé les 48 victoires – Boogie était pressenti pour palper le jackpot sur cinq ans une fois son contrat arrivé à expiration en juillet prochain. Selon Zach Lowe d’ESPN, les dirigeants discuteraient en interne de la possibilité de lui offrir un contrat sur deux ou trois saisons. Pour un montant inférieur au max donc. Pas sûr que l’offre enchante le bonhomme.

Les Pelicans peuvent toujours essayer de prolonger Cousins et Mirotic. Et s’ils venaient à sacrifier le premier, ils pourraient d'ailleurs éventuellement négocier un sign&trade afin d’obtenir une contrepartie. En tout cas, si cette belle campagne de playoffs est évidemment la bienvenue à New Orleans, elle a compliqué la donne pour le joueur…