Rodman, ses 48 heures folles après le game 3 des Finales 98

Imaginez une seconde qu'un joueur de 2020 fasse le quart de ce qu'a fait Dennis Rodman entre deux matches des Finales NBA 98.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / décalage
Rodman, ses 48 heures folles après le game 3 des Finales 98

"Les 48 heures de Dennis Rodman après le game 3 des Finales 98 ne seront peut-être jamais battues".

Rob Perez, que vous connaissez possiblement pour son surnom sur Twitter, World Wide Wob, a sans doute raison. Le dernier épisode de "The Last Dance" a permis de mettre en lumière à quel point avoir Dennis Rodman dans son équipe était quelque chose de particulier. Lors des Finales NBA 1998 entre les Chicago Bulls et le Utah Jazz, "The Worm" a fait une escapade qui, aujourd'hui, aurait mis le feu aux réseaux sociaux. Personne de sensé, en 2020, n'aurait l'idée de faire un truc pareil.

Dans la foulée du game 3, très largement remporté par les Bulls (96-54), Dennis Rodman s'est ainsi envolé pour Detroit afin de participer à un événement de catch. On a pu le voir être au coeur du show, en train de balancer une chaise sur Diamond Dallas Page avec Hulk Hogan hilare à côté de lui, avant une after party, toujours avec Hogan, entouré de jeunes femmes.

Dans le documentaire, il précise être allé se murger dans un club juste après et avoir fini la nuit en galante compagnie.

Pour ce faire, Rodman avait dû sécher l'entraînement du jour avec les Bulls. Phil Jackson avait expliqué aux journalistes, inquiets de la désertion de l'intérieur de Chicago :

"Ce que fait Dennis Rodman vous détourne VOUS, des Finales. Pas nous !"

Après un retour en catimini, coursé par la presse et exfiltré du centre d'entraînement, Rodman avait activement participé au succès des Bulls dans le game 4, en inscrivant notamment deux lancers francs décisifs contre toute attente.

Derrière, le type était rentré à la maison avec Carmen Electra, chaudement félicité par ses camarades et son coach pour voir à nouveau réussi à être dominant malgré un taux d'alcoolémie élevé et après avoir fait des folies de son corps...

Ne cherchez pas. Il n'y a pas eu d'autre Dennis Rodman depuis et il n'y en aura jamais d'autre.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest