Dennis Schröder lassé d’être comparé à Rondo ?

S'il apprécié la comparaison, Dennis Schröder commence à en avoir marre qu'on lui parle sans cesse de sa ressemblance avec Rajon Rondo.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Dennis Schröder lassé d’être comparé à Rondo ?
Drafté en 17ème position par Atlanta, Dennis Schröder patiente actuellement en D-League en attendant que les Hawks lui offrent une nouvelle chance. Le jeune meneur allemand (20 ans) est pourtant talentueux et certains voient en lui un nouveau Rajon Rondo. Une comparaison qui le suit depuis ses débuts en Allemagne et à laquelle il commence à s'habituer.
« A chaque fois que je fais une interview, tout le monde me dit ça ». a-t-il confié au Boston Globe. « Cela signifie beaucoup pour moi car il sans doute le meilleur meneur de la NBA et j’espère un jour être comme lui, devenir All-Star et gagner des titres. Il a de longs bras et il a cette capacité à voir qui sont les coéquipiers démarqués. Donc oui, je me compare un peu à lui aussi. »
Mais avant de connaître une carrière aussi accomplie que celle du meneur des C's, l'ami intime de DeMarcus Cousins devra déjà prouver qu'il est capable de s'adapter au jeu de la NBA. Raison pour laquelle les Hawks préfèrent pour le moment le laisser s'aguerrir en D-League. Objectif ? Rendre efficace un jeu spectaculaire mais encore trop risqué et pollué par les pertes de balles.
« C’est un jeu complètement différent de celui qui est pratiqué en Europe où vous appelez beaucoup de systèmes. En Allemagne, ça joue vite donc je peux m’habituer au jeu de la NBA. Je me sens à l’aise ici. Au début de la saison, je jouais quelque chose comme 20 minutes par matches. Et puis j’ai fait deux mauvais matches et je suis sorti de la rotation. Je dois maintenant faire preuve de patience en attendant de retrouver du temps de jeu. »
Malgré des débuts décevants dans la grande ligue, Dennis Schröder ne perd pourtant pas espoir de franchir dès cette année le cap qui lui permettra de regagner la confiance de son coach et de retrouver sa place dans la rotation des Hawks.
« Tout le monde me dit qu’il faudra du temps. Mais j’ai 19 ans et on attend beaucoup de moi. J’aurai à nouveau ma chance d’être backup cette saison. »
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest