Mais à quoi jouent les Denver Nuggets ?

Le départ raté des Denver Nuggets remet en pleine lumière les interrogations que suscitent la franchise notamment dans sa gestion de Kenneth Faried.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Mais à quoi jouent les Denver Nuggets ?
[caption id="attachment_110090" align="alignleft" width="300"] Ty Lawson doit se sentir seul par moment en attaque...[/caption] Ça ne sentait déjà pas bon pour les Denver Nuggets depuis le mois d’avril dernier. Troisième de la Conférence Ouest après une saison incroyable, la formation de George Karl était éliminée dès le premier tour des playoffs – malgré l’avantage du parquet – face aux novices des Golden State Warriors. Dans la foulée, Karl, pourtant élu Coach Of The Year, a été prié de passer prendre son chèque à la comptabilité. Masai Ujiri, meilleur dirigeant de la saison, quittait le navire pour rejoindre Toronto. Enfin, au mois de juillet, Andre Iguodala a préféré toucher moins d’argent pour s’éclater du côté d’Oakland avec Stephen Curry, Klay Thompson et toute la bande. La stratégie de l’effectif complet « sans superstar » des Nuggets a atteint ses limites. La franchise entre dans une phrase de transition, voire même de reconstruction, n’en déplaise aux fans qui attendent encore Denver en playoffs. Soyons francs, les troupes de Brian Shaw ont la loterie NBA du mois de juin dans le viseur. Déjà décevants en pré-saison (deux victoires, cinq défaites), les Denver Nuggets ont perdu leurs deux premières rencontres. La première face à Sacramento, l’une des franchises les plus faibles de la Conférence la saison dernière, l’autre contre Portland…. A domicile. Il fut pourtant un passé très, très proche où Kenneth Faried et sa clique étaient imprenables au Pepsi Center. Alors, certes, la saison est encore très longue mais le « Run & Gun » fonctionne moins bien et les Nuggets manquent d’une vraie menace extérieure pour peser en attaque. En défense, la raquette est simplement catastrophique. En licenciant George Karl, les dirigeants ont confié les clés de l’équipe à JaVale McGee (5 points et 2 rebonds de moyenne jusqu'à présent). Ils ont également incité le coach à se passer des services de Faried. Le « Manimal » est désormais cantonné à un rôle de remplaçant et il ne manque pas une occasion de balancer une pique aux titulaires quand il en a l’occasion :
« Je ne peux pas prendre la responsabilité du manque d’énergie de l’équipe, je ne suis pas titulaire. Ceux qui ont ce rôle doivent élever leur niveau de jeu », balançait l’ailier fort après la rencontre perdue face à Portland.
Les Denver Nuggets ont complètement pris l’eau à l’intérieur contre les Blazers. J.J. Hickson, recruté cet été, s’est fait manger par LaMarcus Aldridge (25 points) sous le cercle. Pendant ce temps, Faried compilait 11 points et 11 rebonds en sortie de banc…. Du coup, il devrait rapidement retrouver sa place dans le cinq :
« Il va y avoir des changements », promet Brian Shaw au Denver Post. « Il (Faried) a prouvé qu’il avait retrouvé son rythme. »
En coulisses, il se murmure tout simplement que le jeune intérieur bondissant pourrait faire ses valises. Une semaine avant le début de la saison, les rumeurs s’intensifiaient autour d’un départ de Kenneth Faried en cours de saison. On suppose que n’importe quelle franchise qui osera proposer un tour de draft en échange sera susceptible d’acquérir le « Manimal » sur le champ. Après tout, si les Sixers et les Suns se mettent à gagner, il faut bien qu’une équipe s’intéresse enfin à Andrew Wiggins, non ?
Afficher les commentaires (10)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest