Denver, que de maladresses

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Les Denver Nuggets ont raté une quantité de tirs assez incroyables lors du Game 2 contre les Portland Trail Blazers hier soir.

Les Denver Nuggets peuvent s’en vouloir. Ils n’ont pas su profité du mauvais match de Damian Lillard – 14 points à 5 sur 17 – pour doubler la mise dans la demi-finale qui les oppose aux Portland Trail Blazers. La franchise du Colorado a perdu à domicile hier soir (90-97). Et ce malgré 23 rebonds offensifs captés par les joueurs de Mike Malone. Une statistique assez impressionnante.

« Nous avons manqué beaucoup de claquettes dans le dernier quart temps mais 23 rebonds offensifs, c’est vraiment beaucoup », notait Nikola Jokic. « Nous tirs étaient ouverts en première mi-temps mais nous les avons ratés. »

Le pivot serbe a mis le doigt sur le principal problème pour les Denver Nuggets. Ils ont été terriblement maladroits. Gagner la bataille du rebond (58 contre 47 – NDLR), c’est bien. Mais sans concrétiser, c’est un coup d’épée dans l’eau.

« La bonne nouvelle, c’est qu’ils n’ont pas su convertir tous ces rebonds offensifs. Ils ont fait 8 sur 24 sur leurs secondes chances. Nous avons eu de la chance de ne pas être plus impacté par leurs rebonds », confiait le coach des Blazers Terry Stotts.

C’est l’histoire du match pour Denver. De la maladresse et encore de la maladresse. Ils ont plutôt bien appliqué leurs schémas offensifs. La preuve, ils ont obtenu de nombreux tirs ouverts en faisant bien circuler la gonfle pour déstabiliser la défense. Mais ils n’ont donc pas mis dedans. Seulement 6 réussites en 29 tentatives extérieures. Bien trop peu à l’époque où l’adresse à trois-points a pris une place déterminante dans le succès d’une équipe. Les Nuggets peuvent se rassurer en se disant que, malgré ça, ils ont réussi à revenir au contact des Blazers en fin de partie. Ils ne seront pas toujours aussi maladroits. Mais Damian Lillard non plus.