Derrick Rose : « Je devais être égoïste »

Derrick Rose s'est adressé au médias pour la première fois depuis la série de playoffs face au Heat. Il est revenu sur son choix de ne pas jouer du tout de la saison.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Derrick Rose : « Je devais être égoïste »
Le feuilleton du retour de à la compétition de Derrick Rose cette saison n'aura finalement jamais vraiment connu de fin. Le meneur des Chicago Bulls a finalement vécu une saison blanche. La dernière fois qu'on avait évoqué son retour c'était lors de la série face à Miami en demi-finale de conférence Est. C'était aussi la dernière fois qu'il s'était adressé aux médias. Hier, il s'est confié à notre confrère du Chicago Tribune, KC Johnson pour revenir sur sa décision et pour faire part de la situation difficile qu'il a vécu tout au long de l'année.
"Je ne suis pas quelqu'un d’égoïste du tout. Mais avec cette blessure, en étant conscient des épreuves que je devais traverser et en restant intelligent, c'est une situation pour laquelle je devais être égoïste. Je ne pouvais m'occuper de personne d'autre que moi et ma santé."
Annoncé en mars, puis pour le début des playoffs ou encore pour la la série face au Heat, son retour à la compétition ne s'est jamais fait. Une saison blanche qui l'a beaucoup touché.
"C'était dur, l'une des choses les plus dures de ma vie. Après l'opération, quand vous commencez à courir... Quand vous avez une blessure comme ça, vous devez valider plusieurs étapes. Je suis encore dans ces étapes. Je ne suis pas encore au bout. C'est la chose sur laquelle j'ai le plus travaillé et pour laquelle j'ai été le plus concentré dans toute ma carrière NBA."
D-Rose a aussi tenu a remettre les choses dans leur contexte au sujet du fait qu'il avait l'air dominant à l'entraînement.
"Quand vous êtes à l'entraînement, vous ne jouez bien évidemment pas à la même vitesse que dans un match, à moins que vous soyez au training camp. Le jeu en match est complètement différent. Vous avez des stratégies. Vous avez des prises à deux. Quand je joue, on fait souvent prise à deux sur moi. A l'entraînement nous jouons la même défense que celle que nous utilisons en match. Il n'y a donc pas beaucoup de prises à deux. On me laisse beaucoup de liberté."
Il a de nouveau rappelé qu'il avait fait tout ce qu'il fallait pour revenir mais que finalement ça n'avait pas été suffisant.
"Chaque jour je travaillais en me disant que ma jambe allait mieux aller. Je me poussais chaque jour, je mangeais bien, je prenais soin de mon corps pour être sur le terrain le plus tôt possible. Mais ça ne s'est pas produit."
Plusieurs coéquipiers, comme Joakim Noah, ont joué blessés pendant les playoffs, alors que Rose, qui était physiquement apte, faisait un blocage mental. Une chose que de nombreux fans avaient du mal à comprendre, contrairement aux joueurs des Bulls qui ont toujours soutenu les décisions de leur star.
"Ils ont vu à quel point je travaillais dur à l'entraînement pour essayer de reconstruire ma jambe. Tous mes coéquipiers qui ont connu ces blessures m'ont toujours dit de ne pas me précipiter juste parce qu'ils jouaient blessés."
Il a terminé l'entretien en revenant sur la relation très solide qu'il entretient avec Tom Thibodeau, son coach.
"Avec Thibs, nous sommes super cools. Nous parlons au moins deux fois par semaine. J'ai raté ses appels plusieurs fois. Il déteste quand je fais ça (rire). Il aime le jeu autant que moi. Et c'est plutôt difficile à trouver, si vous aimez ce jeu plus que moi, je vous tire mon chapeau."
Afficher les commentaires (20)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest