Derrick Rose, une victoire dans le malaise

Derrick Rose va pouvoir reprendre du service après avoir été disculpé mercredi soir. Le meneur des Knicks a tout de même eu un comportement très limite durant tout ce procès...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Derrick Rose, une victoire dans le malaise
Derrick Rose a été disculpé des accusations qui pesaient sur lui mercredi soir. Le jury a considéré que "Jane Doe" était vraisemblablement consentante au moment de coucher avec Rose et deux de ses amis, en s'appuyant sur le fait que ses souvenirs de la soirée n'étaient pas clairs (elle affirme avoir été droguée) et sur des SMS. Une bonne nouvelle pour les New York Knicks, qui vont pouvoir récupérer leur nouveau meneur juste avant le début de la saison. Mais au sortir de cette affaire assez glauque, on ne peut s'empêcher de constater quelques détails un peu dérangeants concernant le comportement du MVP 2011 et de son camp pendant ce procès. Que Rose soit innocent ou non (la tactique agressive de son avocat pour convaincre la salle que la victime supposée était une nymphomane l'a apparemment prouvé), était-il bien nécessaire de se congratuler de manière aussi démonstrative en plein milieu du témoignage de la plaignante, lorsque celle-ci a fondu en larmes sous la pression ? Évoquer le traitement médiatique biaisé de la presse américaine sous prétexte que les trois prévenus étaient noirs, comme l'a ensuite expliqué l'avocat de Rose, ne dessert-il pas le combat quotidien que mènent des Afro-Américains réellement discriminés ? Egalement, Derrick Rose aurait-il dû accepter la requête des jurés qui ont voulu se prendre en photo à ses côtés une fois le verdict rendu ? Enfin, Joakim Noah était-il obligé de donner son avis sur la question ? "C'est génial que la vérité ait éclaté. On n'a pas eu de meneur pendant toute la pré-saison, juste parce qu'une fille a essayé de se faire de l'argent sur le dos de mon pote. C'est dingue", a déploré le pivot des Knicks. Là où Kobe Bryant avait fait preuve d'empathie ("Bien que je sois convaincu que cette relation ait été consentie, je comprends qu'elle puisse voir et ressentir les choses différemment") lors de son procès pour des accusations similaires, Derrick Rose a fait preuve d'un détachement et d'une décontraction perturbants depuis le début de l'affaire. Si le jury l'a disculpé (en attendant le résultat de l'enquête ouverte par la police de Los Angeles), c'est que sa défense était suffisamment solide et les contradictions de son "adversaire" trop prononcées. Mais son image a clairement été écornée et un peu plus de sobriété aurait sans doute pu lui permettre d'éviter cela. Probablement arrivera-t-il à faire oublier cet épisode au grand public en aidant les New York Knicks à retrouver les playoffs. C'est en tout cas ce que lui a souhaité le juge Michael Fotzgerald une fois le verdict rendu, lui demandant simplement de "ne pas battre les Lakers cette saison"...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest